SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
06/09/2013

Virginie Cortat est qualifiée pour la ½ finale du meilleur Cuisinier Amateur 2013


Lundi 3 septembre , la Cheneaudière à Colroy-la Roche en Alsace a accueilli l’une des 8 épreuves des sélections régionales du concours du Meilleur Cuisinier Amateur 2013, organisé dans le cadre de la fête de la gastronomie 2013, qui se déroulera du 20 au 22 septembre.

Aux termes de l’épreuve en cuisine, Virginie Cortat, 32 ans de Levancourt (68) s’est qualifiée face à Dominique Eischwald, et Michael Jager pour la prochaine étape à Sedan le 20 septembre prochain. L’Alsacienne de 32 ans est bien connue des concours amateurs pour avoir remporté l’édition du Trophée Epicure en 2012 sur le salon Festivitas, participé au concours des talents culinaire au féminin en 2013, remporté la 1er édition de Duel dans les vignes à Riquewihr, il y a quelques jours et avoir participé à l’émission Masterchef Saison 4. Vous retrouvez Virginie Cortat le 20 septembre sur TF1 avec le second Alsacien Frédéric Scheurer.



le jury, les candidats, les commis dans la cuisine de la Cheneaudière ©JulienBinz
le jury, les candidats, les commis dans la cuisine de la Cheneaudière ©JulienBinz
Ce concours, parrainé par le grand chef étoilé Michel Guérard, est organisé par le Commissariat général de la Fête de la gastronomie, en partenariat avec la Fédération Française de Cuisine Amateur, les Relais & Châteaux, les Centres de Formations et d'Apprentissage, les lycées hôteliers, 750 grammes et la région Champagne-Ardenne.

Nicolas Decker avec Monique Jung, membre du jury  ©JulienBinz
Nicolas Decker avec Monique Jung, membre du jury ©JulienBinz
Dès leur arrivée, les trois candidats se sont vus remettre un tablier de la Cheneaudière et une Toque professionnelle. Nicolas Decker, directeur de l’établissement a rappelé les règles du concours, le matériel mis à disposition, le rôle des commis, avant de procéder au tirage au sort des postes, des commis et de l’ordre de passage.

Puis le chef de la Cheneaudière et Président du jury du Concours, Roger Bouhassoun, a présenté les produits du panier mystère (Suprême de volaille, filet de truite, chou à choucroute, lard en tranche, nouilles boulangères, pommes de terre nouvelle d’Alsace, girolles fraiches, mirabelles, feuilles de brick), le règlement les obligeant à en cuisinier 3, dont le chou.

Roger Bouhassoun présente les ingrédients du panier mystère  ©JulienBinz
Roger Bouhassoun présente les ingrédients du panier mystère ©JulienBinz
Pour départager les recettes sur le thème du chou, noter leur présentation orale, la créativité, l’originalité, le dressage, l’équilibre des saveurs, le goût, et l’assaisonnement, le chef de la Cheneaudière s’est entouré de Monique Jung, ancienne propriétaire du célèbre restaurant Crocodile à Strasbourg, alors 3* Michelin, de Cookie Dingler, chanteur et compositeur, David Frank, président honoraire de l’Association des Choucroutiers de France, directeur commercial de Sapam à Strasbourg et Julien Binz, chef de cuisine du "Rendez-vous de Chasse", 1* Michelin, Hôtel Bristol à Colmar.

Chaque candidat s'est vu attribuer un commis pour l'assister  ©JulienBinz
Chaque candidat s'est vu attribuer un commis pour l'assister ©JulienBinz
Cette année les candidats devaient redoubler d’imagination en revisitant le traditionnel chou à choucroute. Un mets que Roger Bouhassoun apprécie tout particulièrement et qu’il réinterprète par exemple dans sa recette du Chou blanc à choucroute en version sucrée au lait de coco, raisins blonds et mousseux au yaourt bio du Climont.

C'est la première fois que Michael Jager participe à un concours de cuisine ©JulienBinz
C'est la première fois que Michael Jager participe à un concours de cuisine ©JulienBinz
Pour sa première participation à un concours de cuisine pour amateur Michael Jager qui vient de Molsheim était servi ! Lui qui n'aime ni ne cuisine la choucroute à redoubler d'inventivité pour la préparer. "Je me suis entrainé" précise cet ancien responsable qualité du groupe Nagel. A 29 ans, il travaille sur la création d'une entreprise traiteur spécialisée pour les bébés et les jeunes enfants.

"C'est en ami cuisinier, Thomas Goering, le chef de l'atelier du sommelier à Niederbronn les bains qui m'a parlé de ce concours", souligne le candidat d'origine allemande.

le plat de Michael Jager  ©JulienBinz
le plat de Michael Jager ©JulienBinz
Dès la découverte du panier, Michael Jager est parti dans l'idée de réaliser un Filet de truite préparé en carpaccio laqué avec le bouillon de homard et surmonté d'une choucroute sauce rémoulade. Le tout accompagné d'une compote de mirabelles flambées au cognac, girolles poêlées et une purée de pommes de terre, qu'il a présenté au jury dans la salle du restaurant gastronomique de la Cheneaudière.

Dominique Eischwald et Daniel Stein :son "chef-commis" cuisine sous le regard de Monique Jung ©JulienBinz
Dominique Eischwald et Daniel Stein :son "chef-commis" cuisine sous le regard de Monique Jung ©JulienBinz
La seconde candidate, Dominique Eischwald pouvait se targuer d'avoir tiré au sort, Daniel Stein, second chef de cuisine de la Cheneaudière pour commis.

Le sujet l'a insipirée. L'éducatrice de 36 ans, originaire de Drusenheim a toujours cuisiné la choucroute. Son
médaillon de volaille émincé à la choucroute revisitée, crème lard et quenelles de pommes de terre était à "l'Alsacienne" sourit-elle.

le plat de Dominique Eischwald ©JulienBinz
le plat de Dominique Eischwald ©JulienBinz
Inscrite "d'office" par un ami, elle s'est dit ravie d'avoir participé pour la première fois à un concours de cuisine. "C'est une belle expérience !", s'exclame-t-elle et "et c'est le pied de pouvoir travailler dans une cuisine professionnelle !"

Pour Virginie Cortat :"La cuisine alsacienne peut aussi être glamour, fine et inventive" ©JulienBinz.
Pour Virginie Cortat :"La cuisine alsacienne peut aussi être glamour, fine et inventive" ©JulienBinz.
Virginie Cortatwww.julienbinz.com/Virginie-Cortat-candidate-MASTERCHEF-4-a-remporte-le-1er-duel-dans-les-vignes_a4338.html a séduit le jury avec sa ballotine de volaille farcie, chutney de choucroute, mirabelles et sauce aux chanterelles émulsionnée, carottes glacées au cumin, pommes de terre tournées glacées au miel. " Cette recette a été complètement improvisée. Comme pour chacune de mes créations, je m’imaginais la faire à des gens que j’aime."

Aujourd’hui remporter cette première épreuve au Concours de Cuisine Amateur 2013 est un véritable bonheur pour elle.

"Mon objectif était notamment de prouver que la cuisine alsacienne ne se compose pas que de plats rustiques et qu’elle peut aussi être glamour, fine et inventive. Aujourd’hui je représente l’Alsace et souhaite l’emmener sur les plus hautes marches du podium", confie-t-elle.


"les concours me font du bien" souligne Virgnie Cortat ©JulienBinz
"les concours me font du bien" souligne Virgnie Cortat ©JulienBinz
Cette journée du 3 septembre 2013, jour du concours et de sa qualification, est particulièrement importante pour Virginie.

En 2007, jour pour jour, un grave accident de voiture a bouleversé le cours de sa vie. "J’aurai pu mourir dans cet accident" confie-t-elle émue. "Depuis mes objectifs ont changé" reconnait-elle, "Nous n'avons qu’une seule vie, on doit faire ce qu’on aime et procurer du plaisir à ceux qui nous entourent. Et la cuisine pour moi est un moyen de faire plaisir, mais aussi un exutoire".

Le plat de Virginie Cortat ©JulienBinz
Le plat de Virginie Cortat ©JulienBinz
Cette nouvelle passion la conduit à s'inscrire à de nombreux concours pour amateurs. "Les concours me font du bien. Je m'y inscrit par challenge personnel, mais aussi pour rencontrer des personnes très intéressantes (candidats, chefs, jury) qui partagent la même passion. Je recherche ces moments privilégiés, où je repars avec plein de conseils et d'idées. On apprend toujours quelques chose culinairement parlant, mais aussi sur soi et sur les autres", dit-elle.

Virginie Cortat vient de tourner l'émission MasterChef saison 4 qui sera diffusé le 20 septembre 2013 sur TF1. "C'est une aventure humaine et culinaire d’où l’on sort forcément changé. On apprend beaucoup sur soi et ses limites. Le tournage est psychologiquement perturbant, avec des émotions nouvelles, du stress intense, entrecoupé par des phases de repos… mais finalement on se dépasse et on se surpasse", reconnait-elle.

Les trois candidats attendent les résultats ©JulienBinz
Les trois candidats attendent les résultats ©JulienBinz
"Les cuisiniers sont comme des peintres. Nos produits sont nos couleurs primaires", poétise Virginie Cortat, "Mais nous avons une multitude de possibilité en mélangeant les arômes, les couleurs et les saveurs. On est capable de renouveau, je m’entraîne tous les jours à faire une jolie assiette de présentation pour mes enfants âgés de 11 mois à 7 ans.

Virginie Cortat est qualifiée pour la ½ finale du meilleur Cuisinier Amateur 2013 ©JulienBinz
Virginie Cortat est qualifiée pour la ½ finale du meilleur Cuisinier Amateur 2013 ©JulienBinz
Aujourd'hui Virginie Cortat fourmille de projets : "J'ai le cerveau en ébullition" sourit-elle. "je voudrais créer une petite entreprise de cours de cuisine chez moi en privé et proposer mes service à domicile. Mais ponctuellement !," rajoute-t-elle. "Je voudrais concilier ma vie de famille, de femme et professionnelle en modulant mon emploi du temps. Trouver le bon compromis pour trouver un équilibre et préserver sa vie de famille, qu'elle considère comme le plus important.

Pour l'instant elle équipe sa cuisine de 50 m2 et se structure pour démarrer avant la fin 2013. Vous pouvez la contacter sur son faceBook Les idées Recettes avec Virginie Cortat


Par Sandrine Kauffer
Crédit photos ©JulienBinz


Voir l'album photos du concours en cliquant ICI

RELIRE

Virginie Cortat est qualifiée pour la ½ finale du meilleur Cuisinier Amateur 2013
Dossier spécial fête de la Gastronomie 2013 Alsace

Dans le cadre de la 3ème édition de la fête de la gastronomie, lecoq Gourmand est porteur de 5 événements en Alsace en partenariat média avec le Journal de Julien Binz.

C'est la troisième année de collaboration entre les deux médias, après Paris et la Bretagne, c'est dans notre région que se déroulent les animatons, mais cette fois, il ne s'agit pas d'une soirée, ni d'une journée, mais de trois jours entiers de festivités gastronomiques.

LIRE LA SUITE en cliquant ICI

VOIR L'ALBUM PHOTOS EN DIAPORAMA




A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 70




VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires