SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
23/09/2012

Vente aux enchères du Carré d’Or. Rencontre avec Michel Roth


Ce 22 septembre 2012, Michel Roth était là, aux côtés de Monique et d’Émile Jung, de Cyrille Lorho et d’Olivier Klein, en sa qualité de parrain et contributeur de la vente aux enchères des vestes d’étoilées, organisée par le Carré d’Or au profit du Père Denis Ledogar, pour l’association Semeurs d’Étoiles.

Une occasion unique d’échanger quelques mots avec celui qui est l'un Meilleur Ouvrier de France, et qui reste l’un des prestigieux Bocuse d’Or.



Michel Roth était le parrain et le contributeur de la vente aux enchères
Michel Roth était le parrain et le contributeur de la vente aux enchères
Mosellan, Michel Roth a fait ses débuts à Sarreguemines. Avant de faire sa première entrée au Ritz à Paris, dont il dirige aujourd’hui le restaurant gastronomique l’Espadon, 2*Michelin (ndlr : fermé actuellement pour travaux) il est déjà passé par l’Alsace. Deux escales, l’une à l’Auberge de L’Ill à Illhaeusern et l’autre au Crocodile à Strasbourg marquent son parcours.


Q : On vous retrouve parrain d’une vente aux enchères unique. Comment cela s’est-il fait ?

Michel Roth : Je retrouve l’Alsace avec plaisir. J’ai été sollicité par Cyrille Lorho et Monique Jung. Il y a des invitations, qui ne se refusent pas et c'est un honneur et un plaisir d’apporter ma présence à un événement fort et à une œuvre caritative. C’est une très bonne idée qu’a eu l’équipe du Carré d’Or. Il était donc normal que je réponde "Présent" !

Michel Roth avec Christelle et Cyrille Lorho
Michel Roth avec Christelle et Cyrille Lorho
Q : On vous retrouve donc aussi à Strasbourg, entre votre Lorraine natale et l’Alsace…

Michel Roth : Oui, est c’est un vrai plaisir pour moi. Je suis Lorrain, mais je viens avec plaisir à Strasbourg comme je passe parfois à l’École Hôtelière à Illkirch. Je dois vous avouer que je ne sépare pas l’Alsace-Lorraine. Cette grande région, c’est "ma" région. Une région qui fait honneur à la gastronomie, une région où l’on retrouve dans l’assiette la même authenticité que chez les gens. Je me sens bien là où on aime le "vrai" et le "bon". Raison de plus d’être là.

Monique Jung a présenté la veste de Michel Roth mise aux enchères
Monique Jung a présenté la veste de Michel Roth mise aux enchères
Q :Quelle est votre actualité ?

Michel Roth : Comme vous le savez sans doute, le Ritz est en travaux. Je profite de l’occasion, non pour être en vacances, mais pour être son ambassadeur à travers le monde. J’en profite aussi pour partager mon savoir-faire et en faire bénéficier des partenaires. Enfin, un chef réfléchit à de nouvelles recettes et cela m’occupe aussi en ce moment.

Q : Vous êtes aussi un ambassadeur du goût, votre présence ici en témoigne aussi ?

Michel Roth : Le goût est en mouvement. Il évolue, il change et naturellement les grands chefs doivent œuvrer à sa transmission. Nous devons mettre notre touche à tout ce qui concerne l’alimentation. Pour ma part, j’essaye de transmettre tout cela aux plus jeunes à chaque fois que je le peux… Mais je ne transmets pas seulement l’amour du goût, j’essaye de faire partager une passion…Suivez l’actualité de Michel Roth : http://www.michelroth.fr/


Propos recueillis pour le Journal de Julien Binz
Crédit photos ©Clic-Images/JulienBinz



VOIR L'ALBUM PHOTOS DE LA JOURNÉE EN CLIQUANT ICI

Dans le public, on voit Michel Roth renchérir sur la panoplie d'Emile Jung
Dans le public, on voit Michel Roth renchérir sur la panoplie d'Emile Jung

RELIRE




A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 66



VIDEO LES 10 ANS

Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires