SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
13/12/2012

Sofitel : Goh Restaurant dresse les tables du cœur

Publi-reportage


Le mercredi 12 décembre 2012, Goh Restaurant, Sofitel Strasbourg Grande Ile a été privatisé, réservé à 43 bénéficiaires des restaurants du cœur, pour un repas de Noël, avant l’heure, avec l’ouverture des tables du cœur.

Dans le cadre de la semaine de la solidarité, menée par la Fondation d’entreprise Accor, créée en 2008, l’ensemble des ambassadeurs sofitéliens se sont mobilisés pour soutenir des œuvres caritatives. Sandrine Hugonot, la directrice de l’établissement strasbourgeois, a souhaité proposer une opération de générosité, menée et portée par l’ensemble de ses collaborateurs du Sofitel Strasbourg Grande Ile, en faveur des restaurants du cœur en ouvrant les tables du cœur



Le Sofitel offre un menu de Noël aux bénéficiaires des restaurants du coeur
Le Sofitel offre un menu de Noël aux bénéficiaires des restaurants du coeur
"C’est la toute première édition" se réjouit Sandrine Hugonot, alors que les premiers invités prennent place au Goh restaurant. "Nous espérons transmettre l’idée aux autres établissements du groupe" souligne Sandrine Hugonot. "Mais surtout rééditer avec plaisir l’action de solidarité l’an prochain" s’engage-t-elle auprès de la Gisèle Untersinger, Présidente des Restos du Cœur du Bas-Rhin.

"Il nous paraissait important de venir en aide à ceux qui en besoin" reprend-elle, "surtout dans la période du marché de Noël. Nous sommes là pour créer de la magie et mettre un peu de féerie dans leur vie. Nous souhaitions mettre en place une action de solidarité et surtout de proximité, qui s'inscrive dans les finalités de la Fondation Accor.

"Accueillir, s’ouvrir à l’autre et à la communauté font partie intégrante de notre métier d’hôtelier" précise Dennis Hennequin, Président-directeur général de Accor. "Cette attention apportée à nos hôtes au quotidien se prolonge naturellement au-delà de nos hôtels. Ainsi, la Fondation permet à l’ensemble de nos collaborateurs d’agir de façon responsable et solidaire avec les femmes et les hommes que nous côtoyons, tout en contribuant à la valorisation de leur savoir-faire"

De G à D : S. Hugonot, L. Vincentz, J. Berlot, N. Steyer, G. Untersinger, G. Kop
De G à D : S. Hugonot, L. Vincentz, J. Berlot, N. Steyer, G. Untersinger, G. Kop
"L’ambition de la Fondation Accor est de soutenir et faire grandir les actions de solidarité initiées par les ambassadeurs" souligne Sandrine Hugonot. "Nos chefs de départements sont solidaires avec vous" adresse-t-elle à Gisèle Untersinger. "Ils feront le service pour les bénéficiaires", citant les Managers présents pour le service : Grégoire Kop, Directeur de la Restauration, Jérémy Kraft, Responsable du Restaurant, Gabriella Hegedus, Responsable du Petit-Déjeuner, Carine Kienlé, Directrice Commerciale et Marketing, Serge Blériot, Contrôleur d’Exploitation ; Yvan Muhlberger, Responsable Technique, Anthony Riffier, Revenue Manager, Julie Merck, Gouvernante Générale, Johanna Hisler, Responsable des Ressources Humaines, Mathieu Glaser, Chef Concierge, Louise Vincentz, Responsable Expérience Client & Communication, qui était particulièrement chargée de l’organisation de l’événement avec Nicole Steyer, bénévole de l’association.

Les chefs de département du Sofitel ont assuré le service.
Les chefs de département du Sofitel ont assuré le service.
"Avant de mettre en place les Tables du coeur, nous leur avions demandé comment les aider au mieux ? " raconte Louise Vincentz, les interrogeant sur les réelles nécessités ? La réponse ne s'est pas portée sur un don, mais sur un engagement plus concret, plus humain, impliquant un investissement personnel et relationnel, permettant d'établir un contact et d'échanger un sourire. "Et c'est Sandrine Hugonot qui a eu l'idée de les accueillir au Goh Restaurant, pour leur offrir un repas de fête, une parenthèse dans leur vie quotidienne" reconnaît Louise Vincentz.

Les enfants étaient ravis du menu : Hamburgers et frites maison
Les enfants étaient ravis du menu : Hamburgers et frites maison
Au delà des besoins en denrées alimentaires et produits de soins et d'hygiène, ces rencontres en dehors du centre sont des bouffées d'oxygène et la création d'un lien social, relationnel et de confiance entre les bénéficiaires des resto du coeur et les bénévoles. "Ce matin, nous les avons emmenés au cinéma voir un beau dessin animé" raconte Jeannine Berlot, en charge de l'accueil et des inscriptions. "Il n’y a pas que l’estomac à remplir, mais parfois aussi leur vie ! Il y aussi l’esprit à "nourrir" et parfois l'âme à panser, pour leur permettre de positiver et avoir l’espoir d’un jour meilleur" "Et au-delà d’un superbe repas", poursuit Gisèle Untersinger, présidente bas-rhinoise de l'association, "C’est aussi un moment magique, qu’ils sont en train de vivre. Nous avions une quarantaine d'inscrits, mais nous avions peur qu'ils changent d'avis et qu'ils n'osent plus venir, entrer dans ce prestigieux établissement"

"Ils vont se souvenir longtemps de ce repas de Noel. Il va rester gravé dans leur mémoire" s'enthousiasme Nicole Steyer, co-organisatrice de l'événement.

Dans le département, il y a 19 centres, 15.000 bénéficiaires et 800.000 repas servis par an. L'action des tables du coeur accompagne la campagne de sensibilisation et de mobilisation des restaurants du coeur.

En entrée : Terrine de foie gras et pain d’épices, servis avec une gelée d’orange et de mangue
En entrée : Terrine de foie gras et pain d’épices, servis avec une gelée d’orange et de mangue
"Nous avons choisi d'organiser cet événement un mercredi pour accueillir les enfants et réunir les familles autour d'un repas de fête" se félicite la Directrice. "C'est la raison pour laquelle notre chef Stéphane Humbert a préparé deux menus, avec pour les enfants un hamburger et des frites maison. Il fallait voir leurs yeux écarquillés quand ils ont été servis"

"Le menu était à la fois classique et traditionnel" explique le chef, "mais avec de beaux produits, nobles, travaillés dans de belles recettes avec en entrée ; une Terrine de foie gras et des tranches de pain d’épices, servies avec une gelée d’orange et de mangue. Ensuite un Filet de sole à la dieppoise, son riz pilaf et poêlée de légumes de saison et pour terminer le Fondant au chocolat, coulis de fruits rouges et glace à la vanille. C’est un repas de fêtes, et pour certaines personnes" constate le chef "leur vrai repas de Noël. Je voulais vraiment leur faire plaisir et en partant, nous leur avons aussi offert des Bredeles de Noël. "Des personnes avaient les larmes aux yeux" témoigne Stéphane Humbert. "On savait alors que notre mission de les choyer était accomplie".

La brigade du "coeur" portant le badge rose, avec au premier plan Sandrine Hugonot
La brigade du "coeur" portant le badge rose, avec au premier plan Sandrine Hugonot
Une seconde opération est en cours, celle d'une collecte de denrées alimentaires et de produits d’hygiène, mobilisant les 80 ambassadeurs du Sofitel Grande Ile à Strasbourg. Les cartons remplis vont être déposés dans les prochains jours.

Portant un badge rose et leur sourire, attentionnée et prévenante, la brigade du coeur de Sandrine Hugonot n’a eu de cesse de servir et faire plaisir à leurs invités du jour, ayant parfaitement conscience d'exercer un beau métier, altruiste et généreux, où l'on ne compte pas ses heures pour transmettre une émotion, de la chaleur et un peu de bonheur sur la table du coeur.


Par Sandrine Kauffer
Crédit photos ©JulienBinz



Sofitel Strasbourg Grande Ile
4 Place Saint-Pierre Le Jeune
67000 STRASBOURG
Tél. : +33 (0)3 88 15 49 00
www.sofitel-strasbourg.com

RELIRE




A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 70



VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires