SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
28/01/2013

SIRHA 2013 : Quentin BAILLY, Mathieu Blandin et Joffrey Lafontaine -France- remportent la coupe du monde de la pâtisserie


Les 27 & 28 janvier 2013, dans le cadre du Sirha Eurexpo à Lyon, les français ont confirmé leur place de favoris en remportant la 13e édition de la Coupe du Monde de la Pâtisserie. 22 équipes de pâtissiers des cinq continents, composées chacune de trois candidats (sucre, glace, chocolat) se sont affrontées dans une ambiance effrénée. Au terme de 10h00 de compétition, l’équipe française, composée de Quentin BAILLY, Mathieu Blandin et Joffrey Lafontaine a reçu le trophée sous les acclamations des supporters, remportant le vase de Sèvres, la médaille d’or, le trophée créé par Antoine Arnaud, ainsi que 21.000 € (contre 12.000 € en 2011).

L’équipe du Japon, composée de Tetsuro AKASAKI, Daisuke TOMITA et Koh MORIYAMA gagne la médaille d’argent et 12.000 € Let l’Italie composée de Francesco Boccia, Marcello Boccia et Lucca Cantarin se classe 3ème et repart avec la médaille de bronze et 6 000 €.



La France est championne du monde de la pâtisserie ©LeFotographe
La France est championne du monde de la pâtisserie ©LeFotographe
Cette édition 2013 de la Coupe du Monde de la Pâtisserie s’est révélée plus spectaculaire que jamais ! Le règlement des dimensions des sculptures ayant évolué, les équipes ont pu proposer de véritables fresques sucrées aux formes inédites.

Félicitations à
Chocolat- Quentin BAILLY, Chef chocolatier chez Philippe Rigollot à Annecy, Quentin Bailly a remporté le Trophée Pascal Caffet 2009, la médaille d’or aux élections nationales des Olympiades des métiers, et le Trophée Louis Berger.

Sucre- Mathieu Blandin a participé aux concours Les nouveaux entremets au salon Egast de Strasbourg en 2008 et 2010. Il a également été finaliste français aux olympiades des Métiers en 2003, et au concours des Meilleurs apprentis de France en 2001.

Glace- Joffrey Lafontaine a été finaliste pour le titre de Meilleur Ouvrier de France glacier en 2007, il a remporté la 5e place au Master International des Desserts glacés en équipe, en 2005, et le Prix de l’Excellence en tant que jeune espoir pour le titre de Champion de France de sculpture sur glace en 2001.

Reportage : Coupe du Monde de la Pâtisserie 2013 Journée 1 - Dimanche 27 janvier

Le jury de dégustation ©Sirha
Le jury de dégustation ©Sirha
6:30
Les 11 équipes du premier groupe s'installent dans les box et démarrent immédiatement leurs préparations. 33 pâtissiers du monde entier, plus motivés que jamais, se répartissent le travail du sucre, du chocolat et de la glace. Entremets au chocolat, entremets glacés aux fruits, desserts à l'assiette et sculptures de tous genres commencent à prendre forme... c'est parti pour plus de 10 heures de compétition !

9:00
Les portes de l'arène gastronomique s'ouvrent. Les premiers supporters s'installent dans les tribunes dans une atmosphère d'excitation et de joie. Une vingtaine d'américains armés de drapeaux et d'appareils photos prend place à côté d'un groupe d'italiens entièrement peinturlurés et perruqués. Les premiers vuvuzelas se font entendre tandis que les équipes du Mexique et de la Tunisie sculptent leur bloc de glace avec deux styles radicalement différents. Jacob Henriksen taille de gros morceaux de glace avec sa tronçonneuse et dévoile son sujet, un violoncelle, alors que Leonardo Sasa picore délicatement le bloc avec un petit pic. De l'autre côté de la scène, les bras tatoués de Mads Kristiansen, capitaine de l'équipe du Danemark, s'agitent pour enrouler des bandeaux de sucre dorés autour d'un arceau métallique.

Le podium 1er- France, 2-Japon , 3- l'Italie ©LeFotographe
Le podium 1er- France, 2-Japon , 3- l'Italie ©LeFotographe
9:30
Au fond des gradins, les supporters scotchent d'immenses banderolles de soutien grossièrement bombées. Soudain un cri : tous debout, les japonais entament une chorégraphie en chantant en choeur. Ils frappent dans des spatules en plastique et imposent d'office le rythme de la compétition. Mario Aban Cruz, candidat de l'Argentine, fait fondre de grosses boules de sucre irisées sous une lampe chauffante à infra-rouge. L'atmosphère brûlante du box contraste avec l'efficacité glaciale de José Victorio d’Alonzo, sculpteur sur glace et capitaine de l'équipe, à peine un mètre devant.

10:00
Un essaim de Chefs bourdonne autour des box, ce sont les coachs et les présidents de jury qui inspectent le travail des candidats. Cette année, la propreté du plan de travail compte dans la notation, les concurrents sont donc particulièrement vigilants. Une odeur de sucre cuit envahit progressivement l'espace concours. Les gradins sont à présent combles, mais le vacarme des chants de soutien ajouté à celui des tronçonneuses ne semble pas perturber les candidats, concentrés sur leurs préparations.

10:40
Les premiers entremets au chocolat sortent sous un déluge d'applaudissements. Stephen Durfee, candidat des Etats-Unis présente fièrement sa création : un écrou au glaçage luisant intitulé "l'aile mécanique". Dans le box, Christophe Feyt et Andy Chlebana travaillent des pièces en sucre sur le même thème. Francesco Boccia, le capitaine italien, propose un entremets féérique sur le thème du cirque, intitulé "allegria". Un ressort de sucre translucide surmonté d'une tête de clown donne au gâteau des airs de chapiteau. Alersi Rodriguezo, le candidat colombien, peaufine le décor de son gâteau en bouclant quelques mèches de sucre. Il envoie son dessert noir intense, dans la grande tradition de la fève de cacao colombienne. Ramon Kooli, candidat chocolat de la Tunisie étant absent pour des raisons familiales, c'est le capitaine Mahrez Bouali qui se charge de le remplacer, en plus de son travail du sucre. L'équipe égyptienne est également amputée d'un membre : Ehab Abass n'a malheureusement pas pu obtenir de visa pour concourir en France. Tous pays confondus, les supporters acclament le courage de ces équipes qui devront fournir deux fois plus de travail que les autres.

Les éminents membres du jury ©LeFotographe
Les éminents membres du jury ©LeFotographe
12:00
Les pièces de glace sont à présent terminées. Vient alors la délicate opération du transport des œuvres dans les vitrines réfrigérées, situées à l'extérieur de l'espace concours. Le moindre faux mouvement peut s'avérer fatal pour ces sculptures aussi fragiles qu'imposantes. Le capitaine de l'équipe Malaysienne, Kong Yik Hong, a réalisé un impressionnant dragon de glace.

12:30
Le jury pour les entremets glacés aux fruits s'installe à la table de dégustation. Les équipes se concentrent désormais sur la confection de ces glaces colorées et parfumées.

13:00
Les équipes envoient leurs entremets glacés aux fruits au jury. L'équipe Malaysienne présente un délicat dessert blanc et violet à la noix de coco grillée, au yuzu et à la mangue. La Tunisie propose un dessert à l'orange, fraise, banane, pistache et nougat, décoré de fleurs d'oranger en sucre. La découpe est difficile, mais le jury tient compte de la situation difficile de l'équipe, qui ne comprend que deux membres. L'Egypte présente également son entremet, qui s'avère incomplet pour les même raisons. De son côté, l'équipe mexicaine est très soudée, car composée d'une seule et même brigade, celle de la Pastelería y panadería de Puebla. La team envoie un entremets glacé rouge et brillant sur le thème du Rock 'n Roll, surmonté d'un petit saxophone.

La statue de l'équipe française ©LeFotographe
La statue de l'équipe française ©LeFotographe
14:20
C'est la fin de la dégustation des entremets glacés aux fruits, mais les équipes ne relâchent pas leur concentration. Les sculptures de sucre et de chocolat commencent à s'élever dans les boxs. L'équipe Sud Coréenne monte une impressionnante pièce de sucre d'un vert profond. Le japonais Koh Moriyama créé un personnage de compositeur en chocolat sur le thème de la musique classique. L'américain Andy Cherana passe son couteau sous la flamme d'un chalumeau pour découper plus facilement ses morceaux de sucre filé. Un peu plus loin, Nichlas Frese, membre de l'équipe "rebelle" du Danemark, incorpore une reproduction de crâne humain à sa sculpture chocolatée sur le thème des pirates.

15:00
La totalité des jurés se réunit à présent pour déguster les desserts à l'assiette. Gabriel Paillasson, fondateur du concours, encourage les candidats dans cette dernière ligne droite.

15:10
Les desserts à l'assiette, clou de la dégustation, car épreuve la plus libre au niveau de la forme et des ingrédients, commencent à sortir des boxs. Le Danemark fait exploser le public avec un dessert en forme de bombe tout droit sorti d'un film de pirates. Un "bang" rouge et des éclats de crumble au fond de l'assiette, une mèche en sucre doré : la créativité et l'humour des danois font mouche. Le japonais Daisuke Tomita rivalise de finesse en proposant une orange givrée revisitée sur un lit de feuilles fraîches. Le dessert italien, chapiteau de cirque biscuité intitulé "équilibrium", est envoyé dans une ambiance électrique, suivi de près par la création de l'équipe de Colombie, qui a choisi à nouveau de mettre en valeur ses produits nationaux : le chocolat et le café. Enfin, l'Argentine clôture les dégustations en proposant un dessert en plusieurs couches de fruits, à la manière d'un mille-feuille, poétiquement intitulé "bridge to life".

L'assiette de la France ©LeFotographe
L'assiette de la France ©LeFotographe
16:30
Les épreuves de dégustation sont terminées, le jury peut désormais noter les buffets. Chaque équipe doit mettre son thème en valeur en associant ses différentes préparations sur une table circulaire. La manipulation des pièces est extrêmement délicate : le risque de briser un élément est plus important que jamais. Catastrophe dans le box de la Malaisie ! la sculpture en sucre s'écroule dans un fracas avant d'atteindre la table... Le public salue la performance de Wei Loon Tan, visiblement affecté par cet échec. L'équipe présente tout de même ce qui reste de la sculpture en sucre et une pièce en chocolat finement exécutée. Après cet épisode, la tension est palpable chez les candidats et dans le public. La sueur perle sur le visage des compétiteurs qui déposent leurs réalisations sur les tables avec une extrême concentration. Et ce sont des acclamations de joie qui accompagnent chaque pose réussie ! Le règlement de la compétition ayant changé pour le format des pièces artistiques, le jury découvre pour la première fois des buffets aux allures de scénettes, de paysages, de tableaux vivants et gourmands. Parmi les plus belles réalisations : le buffet "trésor des pirates" danois, avec sa tête de mort, son perroquet et ses écus d'or, l'installation "mythologie grecque" des sud coréens, posée sur un lac de fumée carbonique, le cirque bigarré et enfantin des italiens, le piano japonais et ses compositeurs obtiennent les faveurs du public.

17:00
C'est terminé pour aujourd'hui ! Les 11 équipes du premier groupe posent leurs ustensiles et rangent leur box. Les coachs et les présidents félicitent leurs poulains qui ont donné le meilleur d'eux-mêmes pendant plus de 10 heures. Les buffets sont débarrassés et les pièces en sucre et en chocolat emmenées dans le village VIP pour être exposées au public.

17:30
C'est l'heure de la photo officielle de la Coupe du Monde de la Pâtisserie 2013. La pression retombe pour les candidats qui se prêtent au jeu de l'interview. Mais ce n'est pas le cas pour les 11 équipes qui attendent de passer demain. 11 candidats qui, après avoir assisté à cette première partie du concours, savent que la compétition sera rude...

Journée 2 - Lundi 28 janvier

6:30
Les équipes du deuxième groupe se mettent en place et lancent les hostilités ! Les sculptures réalisées la veille ornent le village VIP, ce qui a pour effet de motiver les candidats du jour.

9:00
Le public est encore plus nombreux et déchaîné qu'hier : des drapeaux du Royaume-Uni, de la France, de Singapour, de la Côte d'Ivoire, du Maroc, de la Chine, de la Belgique, de Taïwan, de l'Australie et du Portugal sont fièrement dressés dans les gradins. Les supporters français, de loin les plus bruyants, coiffés de perruques tricolores, rivalisent d'encouragements en faisant hurler leurs klaxons à tue-tête. De l'autre côté, un groupe de chinois scande des slogans en direction du premier box. Les candidats ont déjà entamé leurs sculptures sur glace. Le portugais Álvaro Heleno taille délicatement un cœur géant. A sa gauche, Joffrey Lafontaine, pour la France, a collé un patron de papier représentant une fée ailée sur son bloc, qu'il attaque à la tronçonneuse. Dans un autre style, le marocain Karim Elbouakhri a choisi de dessiner directement son motif sur la glace.

L'entremet réalisé par la France ©LeFotographe
L'entremet réalisé par la France ©LeFotographe

Présentation des entremets au jury ©LeFotographe
Présentation des entremets au jury ©LeFotographe
10:00
Le vacarme des supporters est assourdissant au moment de découvrir la vidéo de lancement de la Coupe du Monde. Le jury prend place à la table de dégustation sous les acclamations de la foule. Les candidats se préparent à envoyer leurs entremets au chocolat.

10:40
Le premier entremets présenté au jury est chinois : Jun Chuan YAN a réalisé un gâteau d'un noir sombre agrémenté d'une petite fée blanche. Le glaçage du gâteau cache un cœur aux fruits de la passion très régulier. L'entremets de l'australien Justin Yu, intitulé "la grande barrière croustillante", joue lui aussi sur la superposition de parfums (framboise, citron, chocolat) et comprend une base de noix concassées. Les youyous retentissent lorsque Salah Idchaklane, candidat du Maroc, envoie son dessert au chocolat noir et à la clémentine. Quelques minutes plus tard, la Belgique frappe très fort en proposant un magnifique entremets en forme de montre gousset, réalisé par Michaël Maréchal. Petit détail qui fait la différence pour le jury : la montre indique l'heure exacte de la dégustation !

Présentation des entremets au jury ©LeFotographe
Présentation des entremets au jury ©LeFotographe
11:40
Les sculptures de glace sont à présent terminées et acheminées sans encombre vers les vitrines réfrigérées du village VIP. Les concurrents sont nombreux a avoir représenté des créatures ailée : le travail des plumes et des écailles est particulièrement remarquable chez Chang Chek Lim, le candidat Taïwanais.

13:00
Les entremets glacés aux fruits sont envoyés au jury. Le capitaine Belge Arnaud Szalies envoie une glace framboise et pêche épicée intitulée "le chapelier fou", en hommage au roman de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles. Pour Singapour, Chang Chek LIM a créé un dessert décoré de flammes sur un socle lumineux et fumeux. Le public applaudit lorsque la découpe laisse découvrir deux parfaites corolles jaunes. Le dessert français, nommé "engrenage", obtient également une ovation du public : son dôme blanc est construit en hélice et tourne sur un plateau mécanique. Ce sorbet mangue, framboise, coco et citron vert dévoile un engrenage coloré à la découpe. Tanoh Adjoua Hortense AKA, capitaine de l'équipe de la Côte d'Ivoire, envoie une bûche glacée traditionnelle au "kutuku", un alcool de grain fabriqué par des villageois. L'anglais Nicolas Bouhelier suit le thème "les mondes perdus" en présentant un dessert en forme d'ammonite particulièrement impressionnant. De longs tentacules et un œil de sucre s'échappent de la bombe glacée en forme de coquille orange.

L'équipe du Japon se hisse sur la seconde marche du podium ©LeFotographe
L'équipe du Japon se hisse sur la seconde marche du podium ©LeFotographe
14:20
Les sculptures de sucre et de chocolat s'élèvent lentement dans les box. La Chine a choisi des couleurs vives entre l'orangé et le vert, à l'opposé, le Royaume-Uni utilise du brun pour représenter des motifs végétaux préhistoriques. La France a choisi le thème "les 24h du Mans" et le capitaine, Quentin Bailly, assemble des pièces en chocolat à l'aspect métallique. L'Australie entame une sculpture en sucre d'inspiration marine et l'on voit déjà naître la silhouette d'un majestueux espadon. Pour sa première participation, la Côte d'Ivoire, avec Djibril Sam, réalise un éléphant, symbole du pays.

15:00
L'intégralité du jury prend place une dernière fois à la table des dégustations : 22 professionnels reconnus prêts à juger les desserts à l'assiette des candidats. Pendant ce temps, les compétiteurs commencent à installer leurs buffets.

15:10
Singapour présente un sablé parfumé au yuzu, agrémenté de surprenantes petites éponges au thé vert, cuites au micro-onde. Le dessert français déchaîne à nouveau les supporters : l'assiette transformée en compte-tours de voiture accueille un dessert en spirale rouge qui émet un bruit de formule1. Le jury semble impressionné par la performance pâtissière et sonore, alors que la Marseillaise résonne dans les gradins.

16:00
Guillaume Garot, Ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, chargé de l’Agroalimentaire, Gérard Collomb, Sénateur-Maire de Lyon et Marie-Odile Fondeur, Directrice générale du Sirha, assistent à la fin des épreuves. Les sculptures comment à être transportées sur les buffets, les thèmes se précisent. Le Royaume-Uni construit un paysage du crétacé tout en mousse et en morceaux de bois chocolaté. L'espadon des australien s'est à présent coloré d'un bleu océan.

Statue et sculpture du Japon ©LeFotographe
Statue et sculpture du Japon ©LeFotographe
16:10
Alain Ducasse est venu supporter les candidats dans la dernière ligne droite. Il confie avoir longtemps hésité entre une carrière de cuisinier et de pâtissier, avant de saluer l'ensemble des participants. Le public est debout pour apercevoir les derniers desserts. Les buffets prennent forme dans l'effervescence collective.

17:00
Le dressage des buffets s'achève. Les équipes ont recréé des univers miniatures ultra-détaillés. Parmi les plus spectaculaires : les "24h du Mans" français et leur mécanique automobile argentée, la jungle préhistorique anglaise et ses créatures aux dents acérées et l'escalier belge vertigineux tiré d'Alice au pays des Merveilles. Soudainement, la sculpture en chocolat du Maroc s'écroule sur le buffet. Des heures de travail réduites à néant en à peine une seconde pour le candidat Salah Idchaklane... quelques temps plus tard, c'est la sculpture de Taïwan qui perd un morceau de chocolat, sous les huées des spectateurs.

18:00
Tout est désormais prêt pour récompenser les vainqueurs. Le suspense est à son comble ! La cérémonie de remise des prix de ce fabuleux concours de pâtisserie couronne, pour sa 13e édition, la France, qui reçoit la médaille d’or, mais également le vase de Sèvres des mains de Sylvia Pinel, ministre déléguée chargée de l'artisanat et du tourisme.

L'entremet de l'Italie qui monte sur la 3ème marche du podium ©LeFotographe
L'entremet de l'Italie qui monte sur la 3ème marche du podium ©LeFotographe

Voir l'album photos en diaporama




A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 65



ABONNEZ-VOUS

Nos partenaires

Newsletter


Facebook

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires