SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
09/02/2011

Présentation du "Pudlo Paris 2011" au Royal Monceau


7 février 2011, rencontre avec Gilles Pudlowski, au Royal Monceau à Paris, pour assister au lancement de l’édition Pudlo Paris 2011 et découvrir une des tables étrangères de l’année, "Il Carpaccio" et son chef Roberto Rispoli

À peine inauguré en octobre dernier, le flambant neuf Royal Monceau, re-déssiné par Philippe Starck, a accueilli la présentation du palmarès du nouveau guide de Gilles Pudlowski, le "Pudlo Paris 2011."



Gilles Pudlowski présente au Royal Monceau le nouveau Pudlo Paris 2011. photo ©J.Binz
Gilles Pudlowski présente au Royal Monceau le nouveau Pudlo Paris 2011. photo ©J.Binz
Le titre "table étrangère de l’année" décerné au restaurant italien, lové dans ce palace 5***** avenue Hoche a été annoncé à son chef Roberto Rispoli, le jour même.

Ce Natif de Campanie est un ancien de la galaxie d’Alain Ducasse, en provenance de la Trattoria toscane, le restaurant de l’Andana (une étoile au Michelin).

Gilles Pudlowski et Roberto Rispoli, le chef d'Il Carpaccio, une des tables étrangères de l'année. photo ©J.Binz
Gilles Pudlowski et Roberto Rispoli, le chef d'Il Carpaccio, une des tables étrangères de l'année. photo ©J.Binz
" Roberto joue à cuisine ouverte sans chercher la complication inutile", décrit Gilles Pudlowski, " travaillant le produit de première qualité et le mariant avec science. On se dit qu’on tient là la future grande table italienne qui manquait cruellement à Paris. Les desserts sont signés Pierre Hermé, mais adaptés à l’Italie. La carte des vins fait la part belle à toute la Botte qui monte et l’équipe de salle, recrutée dans toutes les grandes tables de la capitale et d’ailleurs, est performante et piaffe d’impatience de montrer ce qu’elle sait faire".

Apéritif : Gressins, charcuterie et feuilletés.  photo ©J.Binz
Apéritif : Gressins, charcuterie et feuilletés. photo ©J.Binz
Avant de commencer la dégustation, on s’attarde sur les détails décoratifs de la salle principale d’Il Carpaccio, le restaurant Italien aux inspirations baroques des palais siciliens, qui étonne avec ses stores blancs et son grand seau à glace central, et qui émerveille avec ses luminaires en suspension, avec des médaillons se reflétant dans les assiettes d’attente, signées Philippe Starck également.
Voir album photos

Puis le chef passe au fourneau et nous permet de découvrir sa cuisine aux influences transalpines.

Apéritif : Gressins, jambon de Parme et lard de Colonnata, Croûtons d’aubergines et Petit feuilleté de foie de lapin au romarin.

Minestrone de légumes. photo ©J.Binz
Minestrone de légumes. photo ©J.Binz
Minestrone de légumes et Moules, gambas et calamars

Le maquereau. photo ©J.Binz
Le maquereau. photo ©J.Binz
Fraîcheurs : Maquereau mariné, lard et jambon, citron confit et salade amère

Le pigeon. photo ©J.Binz
Le pigeon. photo ©J.Binz
Spaghetti coupés à la "guitare" à la farine de châtaignes, Pigeon, pesto à la sauge, Pecorino de grotte.

Le filet de bar sauvage. photo ©J.Binz
Le filet de bar sauvage. photo ©J.Binz
Le filet de bar sauvage juste poelé, salsifis, pommes de terre et jus de volaille à la truffe noire.

Le parfait glacé de Pierre Hermé. photo ©J.Binz
Le parfait glacé de Pierre Hermé. photo ©J.Binz
Parfait glacé au café, compote d’oranges, nougatine croustillante aux amandes et au café.

Pierre Hermé a conçu l’intégralité des propositions sucrées du nouveau Royal Monceau, des desserts aux menus des deux restaurants, du bar et du rooms-service. Pour exécuter ses recettes, il met en place une brigade permanente composée de Sébastien Gamot, assisté de Quanah Schott et Julien Rives.

Photo façade ©Royal Monceau - photo escaliers. photo ©J.Binz
Photo façade ©Royal Monceau - photo escaliers. photo ©J.Binz
Entièrement démoli et reconstruit, il ne reste des vestiges du "Royal Monceau", rendez-vous de prédilection des artistes et des intellectuels, ouvert en 1928, que l’adresse, le nom mythique, les lustres et les murs de brique.

En 2007, l’hôtel est racheté et un vaste projet de rénovation est entrepris. Pour recréer ce palace, Philippe Starck, Alexandre Allard et le groupe Raffles, représenté par Sylvain Ercoli, s’engagent ensemble dans la grande aventure humaine qui, aujourd’hui, avec Qatari Diar, permet d’ouvrir les portes d’un Royal Monceau réinventé.

Le restaurant français. photo ©J.Binz
Le restaurant français. photo ©J.Binz
Le Royal Monceau est caractérisé par le "Grand Salon", sorte d’allée centrale ponctuée de petits salons privés, où sont exposées des œuvres d’art, son escalier monumental, démultiplié par un jeu de miroirs qui reflètent la collection de lustres du Royal Monceau conservée et regroupés en une grappe, évoquant un palais de cristal.

Un second restaurant français, "La Cuisine", avec son chef Gabriel Grapin, peuvent accueillir 120 couverts, dans une ambiance tout aussi illuminée, lustrée, artistique et colorée. Le chef exécutif de toute la partie restauration est le chef Laurent André.

Les chambres d'inspiration André Malraux. photo ©J.Binz
Les chambres d'inspiration André Malraux. photo ©J.Binz
Le Royal Monceau compte 85 chambres (de 35 à 50m²), 54 suites (de 55 à 118m²) et 10 appartements de prestige (de 119 à 380 m²).

L’une des sources d’inspiration de la décoration des chambres est André Malraux, un homme de Lettres, penseur et grand voyageur, qui aimait accumuler autour de lui, les objets, les livres, les journaux, les lettres qui l’avaient inspiré, marqué ou ému.

La salle de bain. photo ©J.Binz
La salle de bain. photo ©J.Binz
En pénétrant dans la salle de bain, on découvre un univers minéral, de pierre, d’acier, de miroirs. C’est un lieu où l’on ne cache rien, qui ne laisse passer aucune erreur dans la rigueur de l’hygiène.

Enfin, sa salle de cinéma de 99 places "Le Cinéma des Lumières", véritable salle de projections qui sert également de salle de conférences, offre la possibilité d’un duplex en direct par satellite.

salle de cinéma : 7eme Art. photo ©J.Binz
salle de cinéma : 7eme Art. photo ©J.Binz
Rendez-vous au Shangri-La pour la suite des festivités, en présence "du tout Paris" de la gastronomie.

Restaurant italien Il Carpaccio
Le Royal Monceau

37, avenue Hoche
75008 Paris
www.leroyalmonceau.com/

Le Pudlo Paris 2011, Michel Lafon, 18,50 €

LIRE AUSSI
Pudlo Paris 2011,Jean-François Piège crée l’événement !

Voir l'album photos de la journée de lancement du "Pudlo Paris 2011"

Lire le Palmares complet des promus sur le blog de Gilles Pudlowski



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 70



VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires