SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
31/10/2013

Philippe Jego, le nouveau chef de Julien à Fouday (67)


Philippe Jego, Meilleur Ouvrier de France en 2000, le premier MOF Alsacien catégorie Cuisine, va prendre les commandes des cuisines de Gérard Goetz dès le 1er décembre 2013.

L’annonce a été officiellement faite le 28 octobre lors de l’inauguration du "Spa By Julien" et de la présentation du livre de recettes qui vient de paraître, dans lequel le nom de Philippe Jego apparaît déjà.



De G à D : Gérard Goetz, Emile Jung et Philippe Jego  ©JulienBinz
De G à D : Gérard Goetz, Emile Jung et Philippe Jego ©JulienBinz
Avec l’ouverture du Spa, un nouvel espace de restauration apparaît, jouxtant le Wellness et donnant sur la terrasse aux abords de la piscine extérieure. L’auberge, sera dans un premier temps, ouverte uniquement pour les déjeuners, les brunchs, les petites faims, les régals pâtissiers, avant de connaître une seconde évolution courant du mois de février 2014, où Philippe Jego va élaborer une carte des mets "plus gastronomique" servie également au dîner.

Gérard Goetz ne dissimule pas sa joie de voir arriver son ami auprès de lui. "Cela fait 10 ans qu’on en discutait", souligne-il, "Maintenant c’est fait et je suis heureux de l’annoncer", s’exclame-t-il. "Philippe va chapeauter l’ensemble de la cuisine", précise le patron.

Les deux hommes se connaissent bien. Philippe Jego était déjà venu travailler chez Julien, il y a 11 années, en attente de concrétiser son départ au Japon à La Tour d’Argent à Tokyo au Japon (2002-2004). Il connaît les lieux, la famille, la brigade et les plats appréciés par les clients réguliers.

Philippe Jego prend du service chez Julien à Fouday à partir du 1er décembre 2013  ©JulienBinz
Philippe Jego prend du service chez Julien à Fouday à partir du 1er décembre 2013 ©JulienBinz
Ce Breton, diplômé du lycée hôtelier Alexandre Dumas à Illkirch (67), s’est formé notamment au Cerf à Marlenheim, chez Michel Husser, 1986-1988, La Clairière (La Petite-Pierre, 67), avant de se mettre à son compte, à Schweighouse-sur-Moder (67), où il ouvre le restaurant La Cassolette, qu’il tient entre 1997 et 2001

En 2000, il décroche le titre d’Un des Meilleurs Ouvriers de France et quelques années plus tard, il gagne le sud de la France, devenant le chef des cuisines de l’Imperial Garoupe au Cap d’Antibes (06). En 2012, il décroche une étoile au guide Michelin.

Philippe Jego était le président de la dernière édition du Trophée Henri Huck  ©JulienBinz
Philippe Jego était le président de la dernière édition du Trophée Henri Huck ©JulienBinz
Philippe Jego sourit. Ce retour en Alsace lui plait.

Son arrivée dans la vallée de la Bruche, inscrit un troisième col bleu, blanc, rouge dans la région (Ndlr, Olivier Nasti 2007 et Jean-Paul Bostoen en 2011).


On se souvient encore de sa venue en Alsace en 2012 à la co-présidence du Trophée Henri Huck organisé par la Fraternelle des Cuisiniers d'Alsace.

Relire ICI


Par Sandrine Kauffer
Crédit photos ©JulienBinz



Visionner l'album photos de Julien à Fouday


Hotel-Restaurant Julien
67 130 Fouday
03 88 97 30 09
www.hoteljulien.com

CLIQUER SUR LE VISUEL POUR VOIR L'ALBUM PHOTOS


RELIRE



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 70




VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires