SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
12/06/2012

Millésimes alsace, la nouvelle vitrine des savoir-faire viticoles alsaciens


Lundi 11 juin 2012, la Halle aux vins du Parc des expositions à Colmar a accueilli la toute première édition du salon "millésimes alsace, la journée du Riesling" organisé par La Cave de l’Anneau (Marc Rinaldi) et Colmar Expo.

Une collaboration fructueuse, qui a permis de réunir les plus grands Riesling de notre terroir et de faire la promotion de 56 domaines, exposant plus de 300 Rieslings, dont 200 issus de Terroirs "Grand Cru" et les 20 premiers les mieux côtés dans les guides.



La Halle aux vins du Parc Expo accueille la 1ere édition du salon millésimes alsace. ©JulienBinz
La Halle aux vins du Parc Expo accueille la 1ere édition du salon millésimes alsace. ©JulienBinz
Toute la journée, les professionnels munis de leur verre et leur carnet de dégustation, ont parcouru les allées, évoluant de tables en tables, saluant les viticulteurs avec qui, ils travaillent déjà, puis se laissant tenter par de belles nouveautés.

"Millésimes alsace" est la nouvelle vitrine des savoir-faire viticoles alsaciens, de la diversité des terroirs, des cultures et des philosophies viti-œnologiques, mais qui va tendre également à faire la démonstration de la qualité et des aptitudes du vieillissement de ce vin sec.

De tables en tables, le visiteur déguste les meilleurs Riesling d'Alsace ©JulienBinz
De tables en tables, le visiteur déguste les meilleurs Riesling d'Alsace ©JulienBinz
Avec l’organisation de ce salon, Marc Rinaldi, amateur éclairé et passionné de vins, s’engage à promouvoir les Vins d’Alsace, avec pour fer de lance, le Riesling.

"C’est un cépage régional emblématique, qui mérite d’être promu" déclare-t-il. " ll est bien adapté aux différents terroirs alsaciens et c’est le vin le plus exportable qui doit, en image, tirer tous les autres vers le haut" explique Marc Rinaldi, dont l’objectif est d’apporter sa contribution à la valorisation des vins d'Alsace et permettre une augmentation de son prix, en harmonie avec la qualité du produit.


Serge Dubs et Marc Rinaldi au coeur du salon millésimes alsace 2012 ©JulienBinz
Serge Dubs et Marc Rinaldi au coeur du salon millésimes alsace 2012 ©JulienBinz
Selon l’homme d’affaires, la vitrine des vins d’Alsace ne peut se résumer à La Feuille de Vigne, le nouvel espace de dégustation au sein de la Foire aux Vins de Colmar, accessible au grand public, où il est possible de tester les bons vins d’Alsace à un prix modique : 1 à 3 euros le verre de 6 cl. Ces vins issus des meilleurs Domaines d’Alsace ont été dégustés à l’aveugle par des sommeliers alsaciens sous la direction de Serge Dubs : ils n’en ont conservé que 100 sur 300.

C'est la raison pour laquelle, soutenu par quatre grands domaines alsaciens (Trimbach, Faller, Albert Mann et Zind-Humbrecht), il a entrepris, en partenariat avec Colmar Expo, d’organiser un salon cette fois réservé aux professionnels, à l’instar d’un Vinexpo à Bordeaux ou Vinisud à Montpellier. Et c'est l'ensemble de la profession qui applaudit et salue l'initiative. Cette première édition a réuni presque un millier de visiteurs, surqualifié.

Les sommeliers du Chambard et Côté Cour dégustent un GC Schoenenbourg 2008, domaine Marcel Deiss ©JulienBinz
Les sommeliers du Chambard et Côté Cour dégustent un GC Schoenenbourg 2008, domaine Marcel Deiss ©JulienBinz
C’est dans un climat d’intense concentration, de discussion, de dégustation que plus de 600 sommeliers, cavistes, hôteliers, restaurateurs et oenophiles ont pu déguster gratuitement, sans qu’aucune transaction commerciale ne vienne altérer la finalité de la journée. Le nez dans le verre, têtes baissées, yeux fermés, carnets et stylos à porter de main, ils analysent, définissent, réfléchissent et choisissent.

On échange en tournoyant frénétiquement son verre, sur la robe, la couleur, les larmes, les arômes, en évoquant le terroir, la vinification, en commentant à haute voix, parfois, ses analyses sensorielles, et plus souvent en les conservant précieusement pour soi.

Chaque domaine exposant a présenté ses meilleurs Riesling ©JulienBinz
Chaque domaine exposant a présenté ses meilleurs Riesling ©JulienBinz
56 domaines viticoles alsaciens (vignerons indépendants, producteurs, négociants et coopératives) ont été sélectionnés en fonction de leur notation dans les meilleurs guides des vins; la Revue des Vins de France, le guide Bettane et Desseauve, Gault Millau et Parker. Chacun a exposé et proposé en dégustation de 4 à 7 de ses meilleurs crus, offrant un éventail à la dégustation de plus de 300 Riesling différents.

"Je suis ici pour apporter un soutien moral à la manifestation" affirme Serge Dubs, Meilleur sommelier du Monde 1989, exerçant à l'auberge de l'Ill à Illhaeusern, parcourant du regard les dégustations en cours, à chaque table. "Je suis amoureux de ma région viticole "sourit-il, "ce sont mes racines, elles sont bien vivantes, elles bougent mais reposent sur des fondamentaux" affirme-t-il, rajoutant "C’est beau de voir père et fils à la même table et l’évolution apportée par la transmission générationelle à la vinification" constate l'ardent défenseur du vignoble alsacien, président de l'Association des Sommeliers d'Alsace.

Rencontre avec Mélanie Pfister ©JulienBinz
Rencontre avec Mélanie Pfister ©JulienBinz
Pour Serge Dubs, le résultat est positif et inespéré. La Halle aux vins s’est imprégnée de l’âme des 56 domaines. "Les relations sont justes, humaines, avec des rencontres enrichissantes, de l’écoute" se réjouit-il, observant la Halle aux vins en ébullition. "Il n’y a pas de vente, pas de rivalité, une équité dans la présentation de tous les exposants. Je suis heureux de voir qu’il y a une osmose entre eux, du respect, de la curiosité du travail du voisin".

Présent dès 10h, à l’heure où le palais est à 100% de ses aptitudes, Serge Dubs a laissé le sien vibrer aux rythmes des émotions viniques, soulignant que " 3 Riesling ont bousculté son référentiel."
L’objectif pour les visiteurs du salon "millésimes alsace" est la recherche d'un vin exceptionnel, original et avec le meilleur rapport qualité-prix.

Des milliers de flacons précieux de Riesling ont été révélé lors du salon millésimes alsace ©JulienBinz
Des milliers de flacons précieux de Riesling ont été révélé lors du salon millésimes alsace ©JulienBinz
Mais comment organiser sa dégustation? Par millésime (de 1990 à 2011) ? AOC ? Lieux dits ? Domaines ? Vinification ? En s'appuyant sur la notation des guides ? Par mention (AB, VT, Grain noble, vieilles vignes) ? Par sol (granitique, argilo-marneux, granito-calcaire et grès, calcaine dolomite, marno-calcaro-gréseux, calcaro-gréseux, marno-calcaire, marno-sablo-gypseux, sablo-argileux, gréso-volcanique, granito-gneissique, schisteux) ?

Difficile, mais il semblerait que toutes les stratégies ont conduit au plaisir et à la satisfaction et que l’ambition de créer une "rencontre haut de gamme" entre faiseurs et prescripteurs, a idéalement fonctionné.

Antoine Mantzer, en pleine concentration ©JulienBinz
Antoine Mantzer, en pleine concentration ©JulienBinz
Observons un passionné de vins, disciple d' Epicure, qui nous livre quelques "secrets" et impressions.

"On goûte alors un Grand Cru Sommerberg 2008 de chez Blanck fabuleux, qui nous rappelle ce qu’une vieille vigne bien tenue nous apporte" précise Antoine Mantzer. Quand à l’immédiateté, elle se trouve sans doute ce matin chez Dopff au Moulin, avec un Grand Cru Schoenenbourg sur un bel équilibre gras-frais ! Mais bon au finish il n’y a pas photo, le 2010 balance sa grandeur à la face des dégustateurs, avec son nez et sa bouche globalement fermés pour l’instant, mais dont on sent la matière et le potentiel dingue, qui frappent à la porte et nous demande d’entrer. Dans la série on découvre ce matin un autre Schoenenbourg de Bott-Geyl cette fois-ci, avec un nez très terroir, et une bouche plus ouverte, sur le citron vert confit et la terre glaise. Le Grand Cru Zinnkoepflé d’Agathe Bursin aussi nous a charmé par son nez discret mais sa bouche d’une belle définition, avec un petit surcroît d’intensité pour ce terroir. Bien sûr on s’est régalé du Schlossberg de Mann dans ce même millésime (…) Le GC Furstentum de Mann en 2010 n’est pas prêt de nous faire descendre du nuage, ce n’est pas un coup de cœur-maison pour rien"
Lire la suite : sur Secrets d'Epicure

Maurice et Jacky Barthelmé, Domaine Albert Mann "Vignerons de l'année 2012" par la "Revue du Vin de France". ©JulienBinz
Maurice et Jacky Barthelmé, Domaine Albert Mann "Vignerons de l'année 2012" par la "Revue du Vin de France". ©JulienBinz
Les professionnels étaient ravis et unanimes sur l’intéret, les finalités et le devenir de cette manifestation : "une belle initiative, un exploit à réitérer" s'exclament Joelle Haeflinger & Jean-Claude Tamayao, restaurateurs à la Vignette à Strasbourg. "C’est une chance extraordinaire de découvir en un lieu les meilleurs Riesling réunis et une occasion de compléter notre carte des vins d’Alsace" rajoutent-ils en mentionnant leur coup de coeur du jour, le domaine Barmes-Buecher Liementhal.

Jean-Michel Deiss salue avec évidence l’initiative de Marc Rinaldi exprimant également son attachement à la pluralité d’expression du vignoble alsacien, défendant le terroir et les AOC. "C'est indéniable, la manifestation est qualitative, des verres de dégustation, aux carnets distribués et à la qualité des prescripteurs rencontrés. Ce salon est un point de départ", espère-t-il, "un tremplin pour l'avenir ! "

La profession doit maintenant prendre son destin en main pour décider de l’édition 2014 ©JulienBinz
La profession doit maintenant prendre son destin en main pour décider de l’édition 2014 ©JulienBinz
"L’expérience du salon millésimes alsace a été de montrer qu’un tel événement est réalisable" souligne Marc Rinaldi." La profession doit maintenant prendre son destin en main pour décider de l’édition 2014. Nous sommes satisfaits du nombre de visiteurs : 649 accréditations sur le site : www.millesimes-alsace.fr et 504 visiteurs, dont 60% proviennent d'Alsace. Nous espérons vivement que ce salon fera écho et que la profession se mobilisera vite pour avancer ensemble dans l’amélioration de l’image qualitative des vins d’Alsace."


Voir Album photos millésimes alsace

Par Sandrine Kauffer
Crédit photos ©JulienBinz



Voir la liste des exposants

Le Riesling, roi des cépages

www.millesimes-alsace.fr



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 70




VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires