SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
29/02/2020

Mathieu Dalibert fait son show à "Art is show" à Kaysersberg


Mathieu Dalibert a ouvert le restaurant " Art is Show " à Kaysersberg (68), fin 2018 avec sa compagne Morgane Kalinski, en charge de la salle. "Art is show" emmène ses convives dans un voyage entre l'art et la gastronomie. Le chef choisit avec soin les composantes de ses œuvres culinaires d'inspiration alsaciennes ou plus lointaines, qui seront ensuite dégustées dans un décor pictural et chaleureux.



Mathieu Dalibert fait son show à "Art is show" à Kaysersberg
Mathieu Dalibert fait son show à "Art is show" à Kaysersberg
C'est à la fois avec une pointe d'humour et en clin d’œil au produit légumier (L’artichaut) que le chef a opté pour le nom de son établissement, mais aussi pour faire le lien entre les arts et la cuisine.
"Le cuisinier est un peu comme un peintre quand il dresse une assiette, il met de la couleur, du volume et soigne le visuel", précise-t-il. Quant aux arts, ils s’expriment également à travers le nom de l’hôtel, "Art Hôtel " et la décoration du restaurant, de la grande fresque murale aux œuvres d’art prêtées par la galerie La Grande Finale à Fréland.

La cuisine est un art !
La cuisine est un art !
Après un apprentissage aux Armes de France à Ammerschwihr (68), Mathieu Dalibert a exercé dans plusieurs maisons de la région, du Chambard d’Olivier Nasti à Kaysersberg en passant par l’Auberge de l’Ill aux côtés de Julien Binz, alors second de cuisine chez Marc Haeberlin.

En 2018, un couple d'amis, propriétaires de l'établissement lui en propose cette location-gérance, alors qu’il était le chef du restaurant au Golf à Ammerschwihr depuis 14 ans.

Mathieu Dalibert saisit cette opportunité, heureux de s'installer dans sa ville natale, dans la rue voisine celle où il a grandi.

3 salles offrent trois ambiances et l'été jolie terrasse longe l'établissement
3 salles offrent trois ambiances et l'été jolie terrasse longe l'établissement
Côté cuisine, Mathieu Dalibert propose des recettes traditionnelles françaises mais aussi de la découverte. A partir de produits de saison, il mêle recettes françaises et méditerranéennes autour du poisson. Il aime par exemple préparer une choucroute composée uniquement de poissons de la région : omble chevalier, truite du val d’Orbey et anguille fumée.

Privilégiant les produits locaux, Mathieu Dalibert produit tout "maison", à l'exception du pain et des glaces, "puisque j'ai la chance d'avoir autour de moi des professionnels très compétents". La société Brillat Alsace à Sainte-Croix-en-Plaine lui fournit l’ensemble des poissons (fera, truite du Val d’Orbey), le Château d’Alsace est son fournisseur de safran.
Quant au foie gras, saumon et magret, ils sont confectionnés ou fumés par ses soins.

Suprême de volaille d'Alsace label rouge, jus morilles ©Sandrine Kauffer-Binz
Suprême de volaille d'Alsace label rouge, jus morilles ©Sandrine Kauffer-Binz
La carte de l’ "Art is Show" comprend 5 entrées, 5 plats et 5 desserts, proposés entre 14 euros (entrée) et 28 euros (plat) et quelques suggestions. "Comme je me lasse vite, je fais évoluer les plats régulièrement," sourit le chef.

A la carte de ce début d’année, entre autres : Pluma de porc ibérique basse température, jus brun, légumes et frites maison, velouté de potimarron et tartine de foie gras, filet de bar rôti, risotto ail noir, piquillos et tomates, tartelette au citron meringuée, etc.

Poulpe de roche grillé tartare de tomates chorizo doux, huile d'estragon ©Sandrine Kauffer-Binz
Poulpe de roche grillé tartare de tomates chorizo doux, huile d'estragon ©Sandrine Kauffer-Binz
Pour développer la partie déjeuner, le restaurant propose en semaine un bar à salades, "une manière de se démarquer". Les clients ont le choix entre la formule "bar à salades" comprenant la salade et le café à 16 euros, et quelques suggestions de plats de viande ou de poissons du moment.

L'offre de l'Art is Show est complétée de soirées à thème, comme celle de la Côte de bœuf ou, un dîner "Anti Saint-Valentin" composé d'un menu surprise à déguster les yeux bandés.

"Le cuisinier est un peu comme un peintre" ©Sandrine Kauffer-Binz
"Le cuisinier est un peu comme un peintre" ©Sandrine Kauffer-Binz
Par Isabelle Oche
Photos : Sandrine Kauffer-Binz


Hôtel-Restaurant Art is show
1 rue Haute du Rempart
68240 Kaysersberg
03 89 47 11 51
artisshow-kaysersberg.fr


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 70



VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires