SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
04/07/2009

Marc Haeberlin projette l'ouverture d'un restaurant à Strasbourg


En partenariat avec Jean-Maurice et Jean-Pascal Scharf (Régent-Petite-France, Régent-Contades, Cour du Corbeau), Marc Haeberlin projette l'ouverture d'un restaurant-brasserie sur le site des anciens Haras nationaux de Strasbourg.



Jeudi 2 juillet a eu lieu la conférence de presse précédent le conseil municipal de Strasbourg du 6, avec pour ordre du jour notamment la délibération concernant le projet de reconversion du site des anciens Haras nationaux de Strasbourg par l'IRCAD. Ce projet nous intéresse d'autant plus qu'elle concerne dans un avenir proche l'implication de Marc Haeberlin
Aujourd'hui, l'IRCAD, l'Institut de recherche contre les cancers de l'appareil digestif est implanté à l'hôpital civil. Accueillant chaque année, plus de 3 500 praticiens venant du monde entier pour se former à la chirurgie robotisée, l'IRCAD est de plus en plus à l'étroit sur son site. Elle a besoin d'étendre son espace. La localisation du haras, rue Sainte-Élisabeth à quelques pas de la faculté de médecine, du nouvel hôpital civil et des laboratoires de l'Ircad, est idéal. Le projet s'articule également aussi autour d'un "biocluster" : un espace réservé à des entreprises, en incubation ou non, spécialisées dans les technologies médicales de pointe. Ce seraient pas moins de 17 start-up qui pourraient y être hébergées pour une durée maximale de trois ans.

Une association en hôtellerie et restauration

Marc Haeberlin projette l'ouverture d'un restaurant à Strasbourg
Du beau monde et la perspective d'une demande très forte en Hébergement.
Raison évidente pour laquelle un hôtel quatre étoiles d'une soixantaine de chambres ainsi qu'un restaurant-brasserie vont y être implantés. Aux commandes, Jean-Maurice et Jean-Pascal Scharf (Régent-Petite-France, Régent-Contades, Cour du Corbeau) et Marc Haeberlin, le chef alsacien triplement étoilé de l'Auberge de l'Ill, à Illhaeusern. "C'est la réalisation d'un rêve. Les haras sont un lieu magnifique", se réjouit-il..

Quant au projet architectural, il a été confié à l'agence strasbourgeoise Denu et Paradon assistée d'un architecte du patrimoine. Il s'agit d'adapter et de restructurer les locaux dans le respect des parties classées au titre des monuments historiques. La réhabilitation coûtera plus de 20 millions d'euro, " dont plus de 80 % apportés par des investisseurs privés", précise la ville. Seul le "biocluster" serait susceptible de bénéficier de participations publiques.

Un peu d'histoire...

Marc Haeberlin projette l'ouverture d'un restaurant à Strasbourg
Le haras est installé dans un ancien hospice pour voyageurs bâti en grès rose en 1360 et, plus tard, agrandi et transformé en hôtel particulier. Ce magnifique patrimoine immobilier a abrité à partir du XVIIIe siècle, l'académie d'équitation, puis le haras royal de Strasbourg. Des étalons arabes, pur-sang anglais, anglo-arabe, selle français, poney français de "selle", poney Connemara, trait ardennais et trait comtois ont quitté ses écuries royales en mars 2005.

L'endroit, un des fleurons du patrimoine local, est inoccupé depuis janvier 2006. Lors du sommet de l'OTAN à Strasbourg, les 3 et 4 avril 2009, l'ancien Haras national a accueilli le régiment de cavalerie de la Garde républicaine. Les 48 chevaux alezans du premier escadron, sous le commandement du capitaine Cortez, ont investi toutes les écuries du Haras désertées par les étalons nationaux. Les stalles de la grande écurie ont été réhabilitées pour l’occasion sur les deux flancs et toutes les places occupées comme à la grande époque.

Nous suivrons avec intérêt ce beau projet en devenir.

Julien Binz
contact@julienbinz.com


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 70



VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires