SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
13/08/2009

Le baptême du feu pour Bernard Leray


Invité par Olivier Nasti, Bernard Leray entre dans l'histoire de la Foire aux vins, comme le premier chef animateur d'un Atelier-Saveur. Ce chef récompensé au printemps, d'une étoile Michelin, décerné par le célèbre guide rouge, nous a proposé des recettes mariant les produits de la vallée de Munster, chère à son cœur.



Une amitié et une complicité professionnelle

Discussion de chef à chef
Discussion de chef à chef
C'est au nom de leur amitié et de leur complicité professionnelle, qu'Olivier Nasti a demandé à Bernard Leray de la Nouvelle Auberge à Wihr-au-Val, d'animer le tout premier Atelier-Saveur de la Foire aux vins.

Les deux hommes se connaissent très bien: "Au-delà d'une amitié, nous avons une certaine conception du métier, basé sur les rapports humains" a déclaré Bernard Leray.

" Bernard, au delà de la récompense qu'il a obtenu ce printemps, représente vraiment ce chef amoureux de son métier " a répondu Nasti

" Nous avons deux chefs de grand talent et de grande humanité " a déclaré Simone Morgenthaler, dont la complicité des chefs ne lui a pas échappée" (...) " Vous vous entendez comme larrons en foire, vous pourriez être des frères de cuisine "

Les deux chefs étaient présents les deux jours, chacun à tour de rôle, pour seconder l'autre. L'animatrice a souligné leur solidarité professionnelle, l'entraide, la compréhension immédiate de deux chefs, qui connaissent parfaitement leur métier.

Bernard Leray présente un croquis de son dessert
Bernard Leray présente un croquis de son dessert
Les plats de Bernard Leray, mariant modernité et authenticité, sont préparés avec des produits qualitatifs et de proximité, disponibles dans la vallée munster, dont les hommes, les valeurs et les produits qu'elle représente, ont été mis à l'honneur.

Simone Morgenthaler, ravie de cette cuisine authentique a déclaré " tel un peintre, vous rajoutez votre petite touche artistique (…) et dire que vous deviez être un scientifique Bernard, quel dommage ". " Mes parents et mes professeurs voulaient m'orienter vers une carrière scientifique, mais je me suis battu, avec l'aide de mon parrain, qui était prêtre, et qui m'a inscrit dans une école hôtelière. Sans lui, je n'aurai pas fait ce métier"

Ce Breton, passé par la Bourgogne et la Drôme, a posé ses valises en Alsace en 1995 et a décroché sa deuxième première étoile au guide rouge au printemps dernier. Bernard Leray apprécie particulièrement l’Alsace. "Cette région est un grand restaurant, c’est agréable."

"Un cuisinier ne peut qu'être heureux dans cette belle région".

C'est en travaillant aux cotés de Philippe Bohrer, le chef étoilé de Rouffach et successeur d'Emile Jung au Crocodile, que Bernard Leray a rencontré son épouse Martine, qui officie en salle.
L'étoile Michelin récompense aussi la force et la complémentarité d'un couple.
Citée à plusieurs reprises par le chef, Martine Leray s'affairait en coulisse à la préparation des plats avec un commis de la Nouvelle Auberge.

Son parcours:

1981-85 : Chef de partie chez Bernard Loiseau à "La Côte d’Or" à Saulieu)

1985-86 : Second de cuisine chez Philippe Bohrer "A La Ville de Lyon" à Rouffach (68)

1986-1989 : Chef de cuisine et "Au mas des Sources" à Malataverne (26)

1989 : 1e étoile au guide Michelin et deux toques au Gault et Millau
1990-1994 : Chef de cuisine au "Château de Teildras" à Cheffes-sur-Sarthes (49)
1995 : Ouverture de " la Nouvelle Auberge " à Wihr-au-Val (68)
2009 : 1e étoile à La Nouvelle Auberge.





A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 71



VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires