SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
20/03/2012

Le Royal Monceau à Paris remporte la seconde édition du Trophée Paul Haeberlin


La scène des cook-show était bondée de talents qui se sont ardemment défendus pour décrocher le prestigieux Trophée Haeberlin, le Concours international de cuisine, sommellerie et service, dont EGAST 2012 accueillait la 2eme édition.



Le Royal Monceau à Paris remporte la seconde édition du Trophée Paul Haeberlin
La scène des cook-show était bondée de talents qui se sont ardemment défendus pour décrocher le prestigieux Trophée Paul Haeberlin, le Concours international de cuisine, sommellerie et service, dont EGAST 2012 accueillait la 2eme édition.

Tonnerre d'applaudissements et tambourinements de pieds dans les gradins à l'appel des membres de la famille de Paul Haeberlin, et de la grande famille de l'Auberge de l'Ill conduite par Jean-Pierre Haeberlin, Marc Haeberlin, Danielle Baumann, Laetitia Haeberlin, Salomé Baumann, mais aussi Serge Dubs, Michel Scheer, Jean-Paul Bostoen, juges techniques du concours. L'ambiance était à son comble et si la tension montait pour les résultats, l'émotion était déjà au rendez-vous. "Vous le sentez ? Monsieur Paul est avec nous", entendions-nous dans le micro.

Le Royal Monceau à Paris remporte la seconde édition du Trophée Paul Haeberlin
La musique a retenti et les quatre équipes compétitrices ont rejoint la scène: La Pyramide à Vienne, la Tour d’Argent à Paris, le Royal Monceau à Paris et l’Ecrin de Ginza de Tokyo, ont traversé toutes les épreuves techniques devant un jury présidé par Frédéric Anton, Nadia Santini, (en technique :Jean-Paul Bostoen, Jean-Pierre Dezavelle, Jean-Louis Steffen), Enrico Bernardo, Gérard Basset, Eric Allouche, Yvelise Sciard, (en technique : Serge Dubs, Frédéric Voné, Jean-Marie Dirwimmer, Romain Iltis) Heiner Finkbeiner, Cathy Klein, (en technique : Michel Scheer, Chantal Wittmann, Antoine Woerhle, Éric Rousseau).

Face au public et en présence de la famille Haeberlin, l'équipe du Royal Monceau, composée de Sébastien Prenot (cuisine), Ahmad Houmani (restaurant), et l'Alsacien Jonathan Bauer-Monneret, s'est vue remettre un chèque de 15.000€ et le trophée crée par Raymond Waydelich. La Pyramide s'est hissée sur la seconde marche du podium, la tour d'Argent à la 3eme place et l'Ecrin de Ginza à la 4eme.

"Je voudrais avoir une pensée pour mon père" a déclaré Marc Haeberlin "Il serait fier de ce concours. C'est la cuisine qu'il aimait manger et les plats qu'il aimait cuisiner".

Le Royal Monceau à Paris remporte la seconde édition du Trophée Paul Haeberlin
Si l’édition passée portait sur le saumon farci, rendant hommage au fameux saumon soufflé de l’auberge de l’Ill à l’Illhaeusern, le nouveau sujet a mis à l’honneur "la volaille label rouge d’Alsace". "

Ce trophée est tout un symbole, ses finalités représentent l'esprit, l'excellence et les valeurs de la maison Haeberlin. Un travail d'équipe, main dans la main, où la somme des savoir-faire complémentaires est en quête de perfection, où la conjugaison sublimée des trois expertises incarne la qualité du service d’une grande maison.

C’est pour honorer sa mémoire, ses valeurs, pour que perdurent son nom et sa générosité, que le Trophée Paul Haeberlin a été crée.
Qu'il en soit ainsi. !

Par Sandrine Kauffer
Crédits photos ©JulienBinz


Voir toutes les photos



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 70




1.Posté par MATZ Frédéric le 23/03/2012 20:16

J'ai suivi l'ensemble du trophée des tribunes, quel spectacle! Un trophée unique au monde qui sur la fin à failli etre entaché par l'orgueil du président de jury M.ANTON qui a manqué de professionnalisme à plusieurs reprises. Conseils de vive voix sur la technique de cuisson,publicité pour masterchef, conflit en directe avec Chantal....pour finalement quitter la table sans écouter l'équipe japonaise débriefer de ses difficultées. Une honte!

Merci à la maison HAEBERLIN, Serge, Michel et Jean Paul pour leur discreton malgré leurs compétences. Mes stagiaires et moi avons passé une journée magique/
Vive le trophée HAEBERLIN

2.Posté par André Wittmann le 27/03/2012 00:21

Monsieur , je vous suis reconaissant de votre commentaire . Je n'ai aucune légitimité pour m'inscrire dans quelque polémique que ce soit . Néanmoins je peux témoigner que mon épouse a été fortement affecté par l'attitude goujate de M.ANTON .
Est-ce pour autant surprenant ?
Je vous recommande un article paru dans le journal "Le Parisien" daté du 27/10/2011 . Il est disponible sur le site web du journal . C'est édifiant !
Il faut croire que la notoriété , fusse-t-elle justifiée , accorde tous les passe-droits .

3.Posté par André Wittmann le 27/03/2012 01:12

reconnaissant avec 2 n évidemment ...

4.Posté par MATZ Frédéric le 02/04/2012 11:55

Je pense très personnellement que trop de show tue le show, pour la cuisne comme la salle.
La restauration ce n'est pas Hollywood mais bel et bien un métier, certains d'entre nous l'exercent avec beaucoup de talents mais je crois que la plus grande des qualités d'un MOF c'est l'humilité.

Le service est par essence meme un domaine ou la discretion est une piece maitresse de la réussite de la valorisation du travail des cuisiniers.

Ce qui de loin ne veux pas dire que nous allons tout accepter!
Heureusement que ce genre de comportement est à la marge de toutes les belles choses que nous sommes capable de faire en France.

Ceux qui connaissent bien Chantal ne dirons pas le contraire, pour en avoir échanger très largement nous sommes beaucoup à avoir été surpris par M.ANTON y compris les cuisniers.



VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires