SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
27/01/2011

Le Danemark remporte Le Bocuse d’Or 2011


Au Sirha, 24 équipes se sont affrontées pour décrocher la place tant convoitée du Bocuse d’Or.

Au terme de deux journées intenses de compétition de hautes voltiges culinaires, l’heureux élu est le valeureux danois Rasmus KOFOED, qui remporte le Bocuse d’or 2011 et un chèque de 20 000 €. Tommy MYLLYMÄKI, représentant la Suède, gagne le Bocuse d’Argent et 15 000 €, et le Bocuse de bronze revient au Norvégien Gunnar HVARNES, qui repart également avec 10 000 €. La Scandinavie était à l'honneur.



De G à D : Tommy MYLLYMÄKI (Bocuse d’Argent), Rasmus KOFOED (Bocuse d'Or) et Gunnar HVARNES (Bocuse d'Argent) ©Mainard
De G à D : Tommy MYLLYMÄKI (Bocuse d’Argent), Rasmus KOFOED (Bocuse d'Or) et Gunnar HVARNES (Bocuse d'Argent) ©Mainard
Jérome JAEGLE se hisse à la 4ème place et se voit décerner le prix du "Concours de viande" alors que la Suisse et son chef Franck GIOVANNINI, arrachent le "Concours du poisson".
Le Prix du "Meilleur commis", décerné par la "Bocuse d’Or Winner’s Academy", a été attribué à l’émouvante japonaise Kinari KOYAMA, commis de Tatsuo NAKASU.
Le prix de la "Meilleure Promotion" revient au Guatemala et celui du "Meilleur Poster", donc de l’affiche officielle plébiscitée par les votes des internautes, revient à l’Espagne

Le podium brille de mille feux avec au premier rang Jérome et Paul Bocuse ©Mainard
Le podium brille de mille feux avec au premier rang Jérome et Paul Bocuse ©Mainard
Ces deux journées de compétitions ont été intenses, riches d’émotions, de spectacles culinaires, artistiques et esthétiques. 48 chefs-d’œuvre, dressés sur des plats originaux, musicaux ou présentant des manèges animés, se sont succédés au rythme de la musique effrénée, devant les caméras du monde entier.

On a ainsi pu admirer des selles d’agneau d’Écosse IGP et des lottes entières d'Écosse également, déclinées en 24 possibilités, se concurrençant en créativité, originalité, et inventivité.

Le plat poisson du Danemark - Bocuse d'Or ©Mainard
Le plat poisson du Danemark - Bocuse d'Or ©Mainard
Les 24 membres du jury ont récompensé Rasmus KOFOED pour sa sublime "Lotte et légumes croustillants, tourteau à l'aneth et sauce aux coquillages" ainsi que pour son "rôti d'agneau d'Écosse aux airelles séchées, parfum de thym au citron".

Le plat viande du Danemark - Bocuse d'Or ©Mainard
Le plat viande du Danemark - Bocuse d'Or ©Mainard

Le plat poisson de la Suède - Bocuse d'Argent-  ©Mainard
Le plat poisson de la Suède - Bocuse d'Argent- ©Mainard

Le plat viande de la Suède - Bocuse d'Argent-  ©Mainard
Le plat viande de la Suède - Bocuse d'Argent- ©Mainard

Le plat poisson de la Norvège - Bocuse de Bronze -  ©Mainard
Le plat poisson de la Norvège - Bocuse de Bronze - ©Mainard

Le plat viande de la Norvège - Bocuse de Bronze -  ©Mainard
Le plat viande de la Norvège - Bocuse de Bronze - ©Mainard

Le goût, la cuisson, la présentation tout était passé au crible de la dégustation par les 24 jurés ©Mainard
Le goût, la cuisson, la présentation tout était passé au crible de la dégustation par les 24 jurés ©Mainard
Le jury et ses présidents d’honneur Paul Bocuse, Président Fondateur, Yannick Alleno (Chef 3* Michelin du Meurice, Bocuse d’Argent en 1999), et Geir Skeie, Président du Jury International (Bocuse d’Or en 2009), ont eu la lourde responsabilité de sélectionner le meilleur d’entre les meilleurs.
Le goût, la cuisson, la présentation, tout était passé au crible de la dégustation.

Toutes les 5 minutes, musique ! Un nouveau plat, porté par 4 MOF, sortait, sur lequel s’abattait une pluie de crépitements et bien souvent des hurlements de soutien, nourris d’applaudissements.

Le Danemark remporte Le Bocuse d’Or 2011
La compétition s’est déroulée dans le tout nouveau hall Paul Bocuse, un hall de 10 000 m² avec des gradins d’une capacité de plus de 2 000 spectateurs survoltés.

Il régnait une belle ambiance, les "vikings" notamment se sont faits remarquer et certains supporters ont même été appelés par Vincent Ferniot à se calmer pour ne pas augmenter la pression de leur chef à quelques secondes d’envoyer.

Le 13ème vainqueur du Bocuse d’or est Rasmus Kofoed (36 ans), chef-propriétaire du restaurant "Geranium" à Copenhague, 1* Michelin. Dénommé le "valeureux danois", il participe à sa troisième finale, celle qui le consacre enfin Bocuse d'Or. Rasmus Kofoed avait déjà décroché le Bocuse de bronze en 2005 et le Bocuse d'argent en 2007. Sa persévérance et sa détermination ont donc été récompensées. "C'est une machine de guerre, c'est un Viking, rien ne l'arrête", dit de lui Jérôme Bocuse, en fin connaisseur.

Rasmus Kofoed est sans doute le seul chef à détenir chez lui la collection des trois statuettes

Angela, Vincent Ferniot et Régis Marcon ©Mainard
Angela, Vincent Ferniot et Régis Marcon ©Mainard
Animées par Vincent Ferniot et Angela, ces journées se sont rythmées avec la présence de la famille Bocuse, Paul, son fils Jérome, futur président du salon en 2012, et le petit-fils Paul âgé de 3 ans. Une pléiade de chefs de la "Bocuse d’Or Winner’s Academy", des Meilleurs Ouvriers de France, des chefs étoilés de renommée internationale, sont venus saluer et encourager les finalistes, à l'instar de Marc Haeberlin, chef de l'Auberge de l'Ill à Illhaeusern et président des Grandes Tables du Monde, qui venait dédicacer le dernier ouvrage de son association.


RELIRE

Jerome Jaegle remporte le prix "spécial viande"

Recettes de chefs pour 3 petits gourmets



Photos ©Mainard



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 71



VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires