SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
30/10/2012

Le Bistrot à huîtres ; un banc d'écailler à la parisienne


Christine et Bertand Meissner ont repris il y a quinze années le bistrot à huîtres, idéalement situé au pied du Rebberg Mulhousien, une adresse alsacienne qui fait la part belle à la marée, aux coquillages et crustacés, aux fruits de mer comme vous les aimez, avec Blum le Maitre Ecailler Sri-lankais. Le bistrot à huîtres a été primé "Meilleur restaurant à thème" en 2009 et 2010 par la CCI et l’Office de Tourisme de Mulhouse. Larguons les amarres pour une virée en mer avec au gouvernail, le chef Bertrand Meissner et sur le pont Christine et son équipe, vous acceuillent toute l'année, y compris les mois sans R.



Christine et Bertand Meissner dans leur Bistrot à huîtres à Mulhouse ©JulienBinz
Christine et Bertand Meissner dans leur Bistrot à huîtres à Mulhouse ©JulienBinz
L'emplacement du Bistrot à huîtres est au bord d'une route bien fréquentée, et l'installation sur le trottoir du banc d'écailler ne laisse pas indifférents les passantsn attirés par cette animation de rue et ses odeurs iodées, ni les voitures qui klaxonnent sympathiquement pour saluer Blum, le maitre de la marée, formé à Paris à la Criée.

La salle de 60 places est coquette, parée de tous les détails décoratifs, (coquillages, gouvernails, filets, hublots) vous permettant de songer que vous venez de quitter l'Alsace, pour quelques heures gourmandes aux saveurs de vos dernières vacances, en débutant le repas par exemple, avec un kir breton.

Ensuite, un plateau d'huîtres, composé d'une dégustation de Fine de Claires de Marennes d’Olérons, de Spéciales du Cap Ferret du Bassin d’Arcachon, de "Super" Spéciales du Cap Ferret (13% de chair), ou un plateau de crustacés, proposant au choix du tourteau, des langoustines, des crevettes grises, des Crevettes roses de Madagascar BIO, un demi-homard canadien, Homard européen, sans oublier la large variété de coquillages; Praires, Amandes, Clams, Moules d’Espagne, bulots, Bigorneaux, ou Palourdes.

Blum, le Maitre Ecailler du bistrot à huîtres ©JulienBinz
Blum, le Maitre Ecailler du bistrot à huîtres ©JulienBinz
Christine Meissner, originaire de Burbach-le Bas est cuisinière de métier. Formée à la Couronne à Burbach-le Bas et au Cheval Blanc à Dieffmatten, elle rejoint la Couronne à Ensisheim et fait la rencontre de son futur époux Bertrand Meissner, formé quant à lui, dès 14 ans, chez Kiener au Schoenenbourg à Riquewhir, chez Joseph Matter à l'hôtel de Vosges à Ribeauvillé, passé par l’EuroAirport Bâle-Mulhouse à la SwissAir, avant de rejoindre le restaurant "La Couronne" à Ensisheim, comme second de cuisine, pendant huit années. "C'est là-bas que j’ai appris à travailler les poissons "raconte le chef, mais c'est aussi le point de rencontre avec son épouse.

La banc d'écailler du Bistrot à huîtres est chaque jour réapprovisionné ©JulienBinz
La banc d'écailler du Bistrot à huîtres est chaque jour réapprovisionné ©JulienBinz
En août 1994, ils reprennent le Bistrot à huîtres, créé en 1989. Pour plaire à une large clientèle Suisse, Allemande, Italienne, transfrontalière en somme, le chef affiche sur sa carte des préparations de poissons à l'instar d'un dos de bar grillé aux chanterelles, d'un blanc de turbot au champagne, ou encore des aiguillettes d’empereur et son risotto aux moules. "Nous avons développé le coté poisson cuisiné qui n'existait pas. Et nous proposons également quelques plats de viandes, pour ceux qui n'aiment pas les poissons, ce qui nous a permis aussi d'ouvrir toute l'année et pas seulement les mois en R' sourit Christine, "Nous n'envisagions pas de rester fermés 4 mois dans l'année! "

L'ancien propriétaire les avait emmenés en Bretagne et plus exactement à Perros Guirec pour leur présenter les Maréeurs. "Nous sommes allées voir ça de plus près, nous avons appris sur place à pêcher aussi" précise le chef " bien qu'aujourd'hui, je préfère plonger pour voir les poissons de plus près"

Le chef dans sa cuisine et la salle en mode "croisière" DR
Le chef dans sa cuisine et la salle en mode "croisière" DR
"Nous travaillons essentiellement avec Pomona et Reynaud Prestige" pour la qualité de leurs produits issus de la pêche de petits bateaux" précise-t-il, annonçant qu'il écoule deux tonnes de fruits de mer/mois en respectant la saisonnalité.

"Tout en recherchant en permanence, la créativité et l'innovation, la cuisine doit préserver la richesse du produit, ses saveurs et toute sa fraîcheur" poursuit le chef " Cette exigence s’avère incontournable pour nos mets de poissons et de crustacés. C'est la raison pour laquelle, la spécificité de notre restaurant nécessite des approvisionnements quasi journaliers, effectués au plus près des lieux de pêche, en direct du Cap-Ferret, du Belon, de Prat-ar-Coum et de Marennes-Olérons."

Le Bistrot à huîtres ; un banc d'écailler à la parisienne
Christine Meissner propose ses glaces et desserts "maison", plaisirs sucrés qui régaleront les gourmands, petits et grands."Je suis en salle, mais la cuisine reste une passion, je ne peux pas m'arrêter, je l'ai dans le sang." Alors tous les matins, elle est en production et mise en place de la carte des desserts, avant de passer à midi, au service en salle. "Ce sont des recettes familiales, des recettes de ma grand-mère, énonçant la torche aux marrons, la crème brûlée, le café liégeois, l'ananas frais flambé au rhum, et carte des vins met en exergue les blancs de tous terroirs, pas seulement d’Alsace.



Par Sandrine Kauffer
Crédit photos ©JulienBinz
et DR



Le Bistrot à huîtres
2, rue du Moenchberg
68100 Mulhouse
Tél. 03 89 64 01 60
Menus : 22, 28 (déj.), 34 (dîn.) €
Carte : 55-70 €
www.bistrot-a-huitres.fr


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 70




VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires