SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
19/05/2012

La Wantzenau; Le jardin secret lève le voile sur son intimité.


L'ancien "Bistrot quai" situé en face de la gare à la Wantzenau (67) s'est transformé en une jolie table gastronomique, qui vient de dévoiler son jardin secret, éponyme du nom du restaurant. Depuis le 15 août dernier, une nouvelle terrasse d’été s’est révélée à l’arrière de l’établissement, abritée des regards indiscrets, faisant la part belle aux gourmands, dans un écrin d’intimité.

Gilles Leininger est ravi de présenter sa nouvelle terrasse de 80m2. "Maintenant le restaurant porte bien son nom" sourit-il, "avec un joli travail entrepris par le paysagiste Freitag."



La Wantzenau; Le jardin secret lève le voile sur son intimité.
"Pour y accéder, les clients passent par le salon privé, autrefois la salle des petits-déjeuners de l’hôtel la Roseraie (qui a cessé son activité hôtelière en 2007). Aussi belle et agréable soit-elle, le chef annonce qu’elle va être agrémentée peut-être encore cette année, d’une voile-bateau pour l’ombrager et abriter les 25 couverts des aléas climatiques. "Je préfère cette solution à d’éventuels parasols pour conférer un esprit zen et contemporain et renforcer le visuel et l’esthétisme des lieux. "

Le jeune chef-patron, Gilles Leininger, âgé de 30 ans officie derrière le piano depuis 5 ans, dans un premier temps, en duo avec l’ancien propriétaire Jean-Luc Oberlé, et son épouse Dominique, qui officiait en salle. Le couple de restaurateurs géraient également l'hôtel la Roseraie, juste à côté qu'ils viennent de transformer en location d'appartements.

La Wantzenau; Le jardin secret lève le voile sur son intimité.
Arrivé en 2004, Gilles Leininger, qui s’était promis de devenir patron avant 30 ans, rachète le fonds de commerce et atteint son objectif le 1er avril 2009, révélant depuis, à la communauté des gastronomes, son jardin secret culinaire. 80.000€ ont été investis depuis son arrivée, mais les travaux ne sont jamais achevés, poursuivant consciencieusement et doucement le chemin qu’il s’est tracé..

Si aux premiers abords, l’établissement ne divulgue pas tous ses charmes, ne vous fiez pas aux apparences parce la glace est rompue dès la découverte de la salle de restaurant.

De G à D, G. Leininger, P. Noeun, L. Seibert,  D. Bienfait et J. Gruber
De G à D, G. Leininger, P. Noeun, L. Seibert, D. Bienfait et J. Gruber
Ambiancée avec goût et sobriété, sans chichi et épurée, la salle dégage classe et douceur, chic et contemporanéité. Une belle luminosité tamise la salle tout au long de la journée. Nappes blanches, sièges crème, mobiliers blancs élégants, les tons se confondent et pourtant se distinguent avec prestance. C’est de bon goût, à l’image d’une brigade qui fonctionne à l’unisson dans une harmonie des mets et du service.

Un tableau cohérent et prometteur qui ne laissera aucun gourmet indifférent au talent du chef, ses envies et à sa volonté de satisfaire les clients. Consciencieux et déterminé, il va de l’avant avec allant et sérieux, Gilles Leininger sait ce qu’il veut.

La Wantzenau; Le jardin secret lève le voile sur son intimité.
En cuisine avec Logan Seibert et Prasany Noeun, son amie, ancienne cadre bancaire qui a rejoint son équipe, entreprenant de photographier les plats et d’alimenter le site Internet. Polyvalente, elle seconde avec discrétion et efficacité le patron, tantôt en cuisine, tant en salle avec Damien Bienfait et Julien Gruber, aux faits de leur métier.

Diplômé d’un CAP cuisine, et d’un CAP pâtissier, confiseur, chocolatier, et glacier, Gilles Leininger a effectué son apprentissage au Crocodile chez Emile Jung à Strasbourg (1997-1999) avec Laurent Huguet, lui aussi depuis établi à La Wantzenau, au Relais de la poste étoilé. Il enchaîne avec un apprentissage chez le pâtissier Ziegler à Strasbourg (1999-2001), entreprend un Bac Pro en alternance aux Semailles à la Wantzenau (2001-2003), rejoint le Festin de Lucullus à Strasbourg, avant s’établir durablement au Jardin secret à la Wantzenau.


La Wantzenau; Le jardin secret lève le voile sur son intimité.
Entre Strasbourg et la Wantzenau, dont est originaire Gilles Leininger, le choix est fait. Alors qu’il officiait chez Eric Thiercelin, (Luccullus) il était client du Jardin et appréciait beaucoup la cuisine. C’est alors qu’un poste s’est libéré et tel un signe du destin, rappelant l’enfant du pays auprès des siens, Gilles Leininger prend le poste du froid (entrée et dessert)

Gilles Leininger est membre de l’association des restaurateurs de la Wantzenau (créée par Jérôme Daul et présidée par Philipe Clauss), qui rassemble le Relais de la poste, le Moulin, Les semailles, Il Forchettone, Au soleil, Zimmer, la Cour des chasseurs, Au Pont de l’Ill, et le Jardin secret. Le chef se réjouit des opérations et activités entreprises de concert, citant par exemple des repas gastronomiques organisés pour les retraités ou au profit d’associations, lui permettant de participer à la vie et à l’animation de son village de 5800 habitants.


La Wantzenau; Le jardin secret lève le voile sur son intimité.
Dans sa version gastronomique "c’est plutôt un jeune établissement à la Wantzenau" reconnaît le chef, mais gageons de son avenir médiatique et honorifique dans les années à venir !


Voir l'album photos du Jardin Secret


Par Sandrine Kauffer
Crédit photos ©JulienBinz


Jardin Secret
32 Rue Gare, 67610 La Wantzenau
03 88 96 63 44
www.restaurant-jardinsecret.fr/

Lire aussi À la table de Gilles Leininger au jardin Secret

Recette : Turbo rôti au beurre, asperges blanches du pays

La Wantzenau; Le jardin secret lève le voile sur son intimité.


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 70



VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires