SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
03/11/2019

La Villa K un séjour au carrefour des Trois Frontières


Lovée dans une bâtisse de 1906, l’ancienne Maison Katz, réhabilitée en hostellerie « la Cour du Roy », fut acquise en 2011 par Jean-Christophe Touzeau. Investissant 3,5 millions d’euros, il fait émerger « La Villa K » classée 4*, ouvre un Spa et le bistrot « La Cave » en 2013. Située à Saint-Louis, au centre stratégique du pays des 3 Frontières, un séjour à la « Villa K », permet de s’imprégner de la culture et de la gastronomie Française, Allemande et Suisse.

Au carrefour de l’Europe, à quelques minutes de l’aéroport Bâle-Mulhouse, « La Villa K » offre tous les avantages d’un séjour, familial, culturel, sportif, romantique ou d’affaires à proximité de la petite Camargue alsacienne et de la magnifique passerelle des 3 pays.



« Nous sommes structurés pour offrir une palette de prestations qualitatives et organiser de nombreux séjours à thèmes », explique le propriétaire Jean-Christophe Touzeau.

Cet ancien cuisinier, formé à la haute école Ferrandi, formé par les chefs Joël Robuchon et Guy Savoy, a dirigé quelques hôtels avant d’acquérir la « Cour du Roy » à Saint-Louis et d’y établir la « Villa K ».

Jean-Christophe Touzeau
Jean-Christophe Touzeau
Visite guidée avec ce dynamique entrepreneur, acteur de la transformation de l’hôtel.

C’est en 1993, à 25 ans, que le parcours professionnel de ce Vendéen le conduit en Alsace pour faire l’ouverture de l’Ibis à Mulhouse et en devenir le directeur. En 2000, il s’associe à Jacques Devillard pour développer l’ouverture et la gestion de plusieurs Hôtels à Colmar. La ville de Saint-Louis, en référence au roi justicier et bien-aimé, séduit l’homme d’affaires visionnaire sur son potentiel économico-touristique et son emplacement stratégique.

En 2011, il fait l’acquisition de l’ancien Hôtel « La Cour du Roy », alors sans restaurant et sans spa. Il ouvre le bistrot « La Cave ».

Un Hôtel-Spa 4* de caractère, design et contemporain

La demeure centenaire, construite en 1906, est liée à l’histoire brassicole de Saint-Louis, faisant office de dépôt de bière « RIEGLER Bierablage ». Aujourd’hui, 41 chambres designs se présentent comme une invitation à prolonger le séjour à la « Villa K ».
La Villa K un séjour au carrefour des Trois Frontières

De la chambre business à la suite en duplex, leurs équipements est haut de gamme : baignoires balnéo, douches hammam, lits king size, dressings, machines à café Nespresso. Juste le temps de défaire ses bagages et d’enfiler son peignoir pour rejoindre l’espace Spa et profiter des bienfaits du sauna, hammam et jacuzzi. Pour prolonger cet instant bien-être, des soins beauté sont réalisés par des esthéticiennes.


« Très souvent en amont du séjour, monsieur fait la surprise et réserve à son épouse, un de nos rituels beauté signés Equatoria, où les senteurs des Îles, fleurs et épices se mélangent pour une parfaite évasion », précise Olivier Labrousse le directeur de l’hôtel. « Nous avons développé une gamme de soins du visage adaptés à chaque type de peau, ainsi que des soins anti-âge haut de gamme, dont le fameux soin au Caviar by Matis. Autant vous dire que le cadeau est très apprécié et l’heureuse bénéficiaire quitte la cabine de soins, ravie et délassée à son paroxysme. La soirée peut merveilleusement se poursuivre à la table du bistrot de La Cave.


Une table bistronomique d’excellence

Le désignation « bistrot » insuffle l’esprit d’une ambiance conviviale et d’une cuisine contemporaine inventive.

La déco du bistrot est une ode aux vins : affiches, casiers suspendus, bouteilles exposées, c’est le paradis de Bacchus ! L’antre du caviste est admirée depuis cet opercule vitré sous nos pieds, détaillé dans le parquet.

Attablé au comptoir ou devant une table nappée et élégamment dressée, mettant en scène une collection de chaises dépareillées, ce grand miroir de style Empire renvoie le reflet d’une salle pleine de vie et de convivialité.
« Dans l’assiette, nous souhaitons retrouver les produits : une côte de veau, une daurade entière, des légumes de saison issus des producteurs locaux. C’est une cuisine de marché extrêmement bien exécutée et déjà récompensée par 2 toques décernées par le Gault & Millau », souligne Jean-Christophe Touzeau.
La Villa K un séjour au carrefour des Trois Frontières

Des plats épicés, aux plats rustiques, tantôt avec une touche asiatique, tantôt avec une retenue diététique, mais une cuisine toujours faite maison, au rythme des saisons.

« La cuisine est ouverte sur la salle, ce qui permet un échange et une réciprocité avec les clients. Ils observent la brigade pendant le service ».


Oeuf mimosa revisité, risotto de petit épeautre et moules de la baie du Mont Saint-Michel, gâteau de carottes des sables à l’anis des prés avec un crumble de jeune mimolette, l'épaule de veau en cuisson d’une nuit, confit comme un tajine avec ses citrons et pois chiches, le fameux hamburger de homard entier, où le homard est déposé dans un bagel au curry noir et encre de seiche, garni d’une concassée de tomates, rehaussé d’une mayonnaise au jus de carcasse. Ce plat a été labellisé par la ville « Trésor de Saint-Louis ».

Le jarret Rouc’Chou’ cuit à basse température, caramélisé au miel de fleurs, ou le tartare de bœuf à l’Italienne coupé au couteau servi uniquement avec un pesto et des pignons de pins, confortent le gourmet dans un souhait de prolonger son séjour, heureux d’apprécier un restaurant avec une cuisine aussi savoureuse dans un hôtel.
le fameux hamburger de homard entier labellisé "trésors de St-Louis"
le fameux hamburger de homard entier labellisé "trésors de St-Louis"

« Le 20, c’est le Vin ! »

Le Bistrot de la Cave fait la part belle aux animations viniques.

D’ailleurs, Fabrice Renner qui gère la cave « Au Monde du Vin » à Saint-Louis, a signé la carte du Bistrot La Cave, élaborant une sélection fine de vins aux verres et de 95 références. Il apporte son expertise et son savoir-faire à travers des formations dispensées à Alexis Sanli le directeur de salle et Yujie Zhu, diplômé d’une Mention Complémentaire en Sommellerie et d’un Master.


« Nous veillons au très bon rapport qualité-prix », souligne Jean-Christophe Touzeau. « Nous organisons des dégustations appelées « Le 20, c’est le Vin » (les 20 du mois) très prisées des clients, sans oublier les cours de cuisine et autres animations ».

Par Sandrine Kauffer-Binz
Crédit Photos ©Aline Gerard/Good'Alsace et ©Lukam

LA VILLA K / LA CAVE
Jean-Christophe Touzeau

1 Rue de Lectoure 68300 Saint-Louis
03 89 70 93 45
www.lavillak.com/

Publireportage

LIRE AUSSI



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 66



VIDEO LES 10 ANS

Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires