SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
17/06/2009

L'histoire du restaurant étoilé : le crocodile


Histoire d'Emile et de Monique Jung à lire sur le site du crocodile. Originaire de Masevaux, petite ville alsacienne aux confins des Vosges, Emile Jung fréquente le collège jusqu'à I'âge de 17 ans. A la mort de son père il part faire son apprentissage avec l'idée de reprendre l'affaire de ses parents : " l'Hostellerie Alsacienne"



L'histoire du restaurant étoilé : le crocodile

L'histoire du restaurant étoilé : le crocodile
Pendant un an, il apprend le métier dans le restaurant du célèbre hôtel "Maison Rouge" à Strasbourg, établissement aujourd'hui disparu. Ensuite il découvre l'art de préparer le foie gras au sein de la maison "Artzner", réputée pour cette spécialité. Son service militaire effectué, une opportunité d'emploi se présente à Lyon, chez "La Mère Guy", 2 étoiles au guide Michelin. Dans cette capitale gastronomique, il découvre la Grande Cuisine Classique, de merveilleux produits et une grande tradition régionale. Tout naturellement il rend visite à Paul Bocuse et, à son contact, sa curiosité culinaire s'éveille, sa sensibilité s'émerveille.
En 1965, il épouse Monique Andrés, diplômée de l'école hôtelière de Strasbourg et formée pendant 3 ans au Restaurant "Le Club" à Cavalière (Var), 2 étoiles au guide Michelin, l’Hôtel Transatlantique à Meknès, le Solarium à Courchevel et "the Thirty one Room" à Londres.

Pendant les longs mois d'hiver, il quitte l'auberge familiale et parfait sa formation en effectuant de nombreux stages dans des établissements de renom tels que le Fouquet's, Ledoyen, Maxim's, la Marée... Emile, le passionné des fourneaux découvre les us et coutumes des cuisines de France. Dans le même temps, il se forge également une très sérieuse compétence dans la connaissance des vins qui l'amène par deux fois à la seconde place du meilleur sommelier-restaurateur de France.

L'histoire du restaurant étoilé : le crocodile
… Une pluie d’étoiles

C'est en 1966, à Hostellerie Alsacienne à Masevaux, qu'Emile Jung, âgé de 25 ans, et son épouse, sont récompensés de tous leurs efforts - ils décrochent leur première étoile Michelin-. A l'époque ce sont les plus jeunes étoilés de France. Heureux présage !

C’est en 1971 que Monique et Émile choisissent de venir s’installer dans la capitale Alsacienne pour s’ouvrir de nouveaux horizons gourmets et gourmands. Ils achètent le restaurant " Au Crocodile ", vieille affaire sur le déclin, qui ne demandait qu’à trouver un nouveau souffle.
A force de volonté et de persévérance, de courage et de travail, le jeune couple réussit à séduire les strasbourgeois, et à s’imposer dans le paysage gustatif et régional.
Tout le monde se presse à cette nouvelle adresse pour venir déguster la fine cuisine d’Émile Jung et pour découvrir l’ambiance raffinée d’un Crocodile entièrement décoré avec sensibilité par Monique son épouse.

Au cœur de la ville, le Crocodile est désormais devenu un havre de paix, élégant et distingué où il est de bon ton de se restaurer. Ici, outre une cuisine de qualité qui se renouvelle au gré des saisons, plane une âme chaleureuse et bienveillante qui charme les convives en quête de supplément d’âme. Alliant avec habileté, professionnalisme et créativité, le couple complémentaire démontre ses capacités à honorer la table à la Française. Ceci le plus noblement du monde, en accueillant autrui avec une générosité et une exigence sans limites. Entourés d’une équipe respectueuse et compétente, à leur image, Monique et Émile Jung ont choisi de dédier leur vie à cette belle passion qui flirte subtilement avec l’Art. L ’Art de donner pour recevoir…Émotion et partage intenses, éphémères et sincères…

D’où vient l’origine du nom Crocodile

La légende raconte que le crocodile trônant aujourd'hui dans le restaurant est une conquête ramenée de la fameuse Campagne d'Egypte par le Capitaine Ackermann, aide de camp du Général Kléber. Nostalgique de ses chasses dans le Massif Vosgien, Ackermann s'aventura sur les bords du Nil pour traquer le Crocodile. Un jour, après un combat des plus terribles, il vint à bout d'un crocodile qu'il exhiba, triomphant dans son camp. Souhaitant le ramener chez lui à Strasbourg, il fit empailler son trophée, long de trois mètres. De retour au pays, il acheta une vieille ferme au 10, rue de l'Outre à Strasbourg, la restaura, la transforma en estaminet, y exposa le saurien et le baptisa "Au Crocodile ". La nouvelle fit le tour de la ville et tout le monde se pressa pour venir admirer le reptile.

Julien Binz
contact@julienbinz.com


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 62



ABONNEZ-VOUS

Nos partenaires

Newsletter

Facebook


Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires