SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
08/05/2012

L'Hotel-Restaurant la Verte Vallée fait le plein de nouveautés.

Publi-reportage


Au coeur de l'Alsace, dans un cadre idyllique de montagnes et de verdure, se dissimule dans un écrin de nature, l'hôtel-restaurant Spa La Verte Vallée à Munster (68).

Un cadre enchanteur, bercé par le bruit de la Fecht circulant derrière l'hôtel, dont la flamme a été ravivée par l’arrivée en 2009 de Florence et Philippe Wolff, qui se sont bien entourés de Loïc Hutter, directeur d’exploitation et de Sébastien Aliprandi, le nouveau chef de cuisine.



Depuis 2009, Florence et Philippe Wolff sont les propriétaires de la Verte Vallée ©JulienBinz
Depuis 2009, Florence et Philippe Wolff sont les propriétaires de la Verte Vallée ©JulienBinz
Les nouveaux propriétaires ont à cœur d’œuvrer dans la continuité de l’immense travail accompli par leurs prédécesseurs, pour rassurer la fidèle clientèle, qui aspire à retrouver chaque année "leur Verte-Vallée" s’exclame Florence Wolff, soucieuse de pérenniser les atouts tout en redéployant le charme des lieux.

Depuis 2009, un million d’euros ont été investis dans la rénovation et l'embellisement de l'espace détente & Spa, de 18 chambres sur les 108 de l’hôtel classé 3*, de la salle du restaurant gastronomique, des salles de séminaires et des salles de banquets. "Des petites évolutions nécessaires par la force des choses" souligne Florence Wolff, "mais tout en conservant précieusement une cohérence dans l’ensemble des prestations de l’établissement."

L'espace détente & Spa a été redécoré ©JulienBinz
L'espace détente & Spa a été redécoré ©JulienBinz
" Il est nécessaire d’aller de l’avant et de moderniser certains équipements" poursuit Philippe Wolff, "avec par exemple l’informatisation des services, qui permet d’optimiser les déplacements et de travailler avec plus de sérénité, sans oublier les travaux dans la cuisine avec de nouveaux équipements et une optimisation de l’ergonomie des postes de travail" souligne le propriétaire des lieux, évoquant également l’installation de la Gestion Technique de Bâtiment (GTB) notamment pour le chauffage, la ventilation et la climatisation des chambres.

Les clients retrouvent chaque année "leur Verte Vallée" ©JulienBinz
Les clients retrouvent chaque année "leur Verte Vallée" ©JulienBinz
Florence et Philippe Wolff sont rentrés en Alsace en 2004 et ont acquis en 2009 la Verte Vallée. Rien n’était prévu, mais tout semblait écrit. C’est par le plus grand des hasards qu'en août 2008, ils ont été mis en relation avec Patricia et Yvon Gautier, les anciens propriétaires. "Ce projet de reprise nous paraissait impossible" se souvient Philippe Wolff "et aujourd’hui, nous avons l’impression d’avoir été toujours là".

Si lui est originaire de la région et plus précisément d’Illkirch (67), où il fit ses études au lycée hôtelier Alexandre Dumas, Florence Wolff a grandi dans la Marne. Si sa carrière professionnelle dans les ressources humaines fut parisienne, Florence Wolff se dit avant tout "provinciale". "Nous avions envie d’offrir à nos enfants la qualité de vie d’une petite ville à la campagne" raconte-t-elle. "Alors pourquoi pas l’Alsace, dont est originaire mon mari ? C'est une région si accueillante".

L'Hotel-Restaurant la Verte Vallée fait le plein de nouveautés.
Diplômé du lycée hôtelier en salle et en cuisine, Philippe Wolff fit son premier stage au Rendez-vous de Chasse à Colmar, avant d'entreprendre des voyages formateurs aux Etats-Unis et en Angleterre.

L’ancien directeur de la Maison de l’Alsace à Paris, (en poste de 1997 à 2005) est également diplômé de l'ESSEC, (une grande école de commerce à Paris), expérimenté en marketing et commercialisation (Restaurant du Château du Haut-Koenigsbourg à Orschwiller) et en gestion hôtelière (CIARUS à Strasbourg). Philippe Wolff a plusieurs cordes à son arc pour gérer avec son épouse la Verte Vallée. "Toutes mes expériences m’ont toujours conforté dans la centralité de la partie restauration dans un hôtel. C'est ce que répétait Jim Nassikas, chez qui j'avais eu la chance d'effectuer un stage à l'Hôtel Stanford Court à San Francisco, élu un des meilleurs hôtels du monde en 1986. Depuis j'ai toujours eu pour projet professionnel de diriger un hôtel".

La salle de restaurant gastronomique est attenante à la véranda ©JulienBinz
La salle de restaurant gastronomique est attenante à la véranda ©JulienBinz
"La capacité de restauration est importante à la Verte Vallée; de 200 à 250 couverts, et nous faisons toujours le maximum pour accueillir tous les clients de l’hôtel à notre table, même si ils n’ont pas réservé" poursuit Philippe Wolff.

La salle de restaurant gastronomique vient d’être rénovée. Avec classe et sobriété.
Attenante à la véranda et la terrasse surplombant le jardin de la Verte Vallée, elle bénéficie d’une belle luminosité, empreinte d’une ambiance épurée avec des espaces plus intimes et des tableaux contemporains, en harmonie avec les tonalités choisies pour les tissus. "Il n’y a pas de surfait, on préfère la simplicité, le travail bien fait" précise Florence Wolff, s’enquerrant des moindres détails de décoration.
La simplicité, le bien-être des clients et la cohérence des prestations de l’établissement, dans la préservation de l’esprit de la maison sont le leitmotiv de Florence et Philippe Wolff, au diapason.

De G à D : Sébastien Aliprandi, Florence et Philippe Wolff et Loic Hutter ©JulienBinz
De G à D : Sébastien Aliprandi, Florence et Philippe Wolff et Loic Hutter ©JulienBinz
Arrivé en septembre dernier au poste de directeur d'exploitation, Loic Hutter est un ancien chef de rang de l’Auberge de l’Ill à Illhauersern, 3* Michelin. Ce natif de Benfeld a officié pendant 15 ans auprès de la renommée famille Haeberlin. En 2000, il a remporté le titre d'"Excellent Maître-d'Hôtel" lors de la 6e édition du trophée Jacquart des maîtres d'hôtel de France, affirmant déjà que "le côté relationnel est essentiel dans sa fonction en salle et extrêmement enrichissant pour qui aime le contact!"

L’ancien directeur des Violettes à Jungholtz (68) a été sollicité aux responsabilités de la Verte-Vallée, reconnu et apprécié pour ses compétences et ses qualités humaines et relationnelles.

Sébastien Aliprandi est le nouveau chef de cuisine de la Verte Vallée ©JulienBinz
Sébastien Aliprandi est le nouveau chef de cuisine de la Verte Vallée ©JulienBinz
En janvier 2012, c’est en cuisine que s’opère un tournant avec l’arrivée d’un nouveau chef Sébastien Aliprandi, âgé de 30 ans.

"La gastronomie est au cœur du séjour de nos clients" précise Loic Hutter. "C'est un atout que nous devons savoir préserver s'exclame le directeur d'exploitation. "Nous avons demandé à Sébastien Aliprandi d'en conserver l’esprit" rajoute Philippe Wolff "pour toujours satisfaire notre clientèle habituelle. Mais avec le souhait qu'il la modernise en y apportant son expérience et sa touche personnelle. Et il a relevé le défi, les clients sont ravis !"


Par Sandrine Kauffer
Crédit photos ©JulienBinz



Lire également : A la table de Sébastien Aliprandi à la Verte-Vallée

Voir l'album photos de la Verte Vallée

Hôtel restaurant Verte Vallée
10 rue ALfred HARTMANN
BP 70, 68140 MUNSTER, France
Réservations : +33 03 89 77 15 15
Réservation Spa : +33 03 89 77 83 00
E mail : contact@vertevallee.fr
www.vertevallee.com/
Ouvert toute l'année (7/7) et fermé 3 semaines en janvier

RELIRE



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 64




ABONNEZ-VOUS

Nos partenaires

Newsletter

Facebook


Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires