SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
12/12/2018

L'Alsacien Matthieu Atzenhoffer est l'Un des Meilleurs Ouvriers de France boulanger


La finale du concours d'un des Mailleurs Ouvriers de France Boulanger s'est déroulée à Byaonne (64) du 22 au 26 octobre 2018.

Deux lauréats ont été distingués par leurs pairs, Thomas Subrin de Nice (06) et Matthieu Atzenhoffer de Gunstett (67). Celui-ci recevra son titre de « Un des Meilleurs Ouvriers de France » lors d’une cérémonie qui se déroulera à la Sorbonne en mars 2019.



L'Alsacien Matthieu Atzenhoffer est l'Un des Meilleurs Ouvriers de France boulanger
Ils étaient 12 candidats à tenter de décrocher le titre diplômant « Un des Meilleurs Ouvriers de France », gage de leur expertise et synonyme d’excellence, lors de la finale du Concours pour le métier de la Boulangerie.

La finale du concours s’est déroulée du lundi 22 octobre au vendredi 26 octobre 2018 à l’Université des Métiers de Bayonne Pays Basque (64) sous la présidence de Christian VABRET.

Matthieu Atzenhoffer et Thomas Subrin, les deux lauréats
Matthieu Atzenhoffer et Thomas Subrin, les deux lauréats
"Ce titre est une grande fierté pour moi, car c'est la reconnaissance de mes pairs." raconte Matthieu Atzenhoffer. Il ajoute : "Cela a été d'autant plus intense que Thomas Subrin (l'autre lauréat) et moi-même nous connaissons très bien. Nous sommes amis et pendant la préparation, il nous arrivait souvent de nous appeler, même pour des conseils."

A 30 ans, le jeune lauréat alsacien a un parcours atypique. Après un BTS en comptabilité-gestion, il décide de changer de voie et s'oriente vers la boulangerie. C'est au CFA d'Haguenau qu'il passe son CAP, suivi d'un Brevet de Technicien. Une partie de sa formation se déroule chez Roland Hertzog, de la boulangerie Hertzog à Muntzenheim (68). S'en suivront des expériences à Berlin puis à Barcelone, où il travaille toujours au sein de la boulangerie Europastry.

La conséquence de cet éloignement est que Matthieu Atzenhoffer à dû se préparer seul au concours d'un des Meilleurs Ouvriers de France. Mais avec le soutien de Roland Hertzog à distance. "C'est lui qui m'a donné le déclic pour participer aux concours, à commencer par le Mondial du Pain il y a 3 ans. Pour celui-ci, il m'a beaucoup aidé dans ma préparation, en m'appelant régulièrement pour prendre des nouvelles et m'apporter son aide." raconte le jeune boulanger. Il ajoute : "Ce sont deux ans de préparation dédiée à ce concours, c'est intense et les journées sont longues. Mais j'aime les challenges et aujourd'hui, je vais commencer par profiter de ce titre et continuer à m'enrichir et apprendre."


Jean-Claude Iltis, Meilleur Ouvrier de France boulanger en 2000 félicite le lauréat alsacien
Jean-Claude Iltis, Meilleur Ouvrier de France boulanger en 2000 félicite le lauréat alsacien
Jean-Claude Iltis, consacré un des Meilleurs Ouvriers de France boulanger en 2000 a félicité le nouveau lauréat, alsacien comme lui. Celui qui était auparavant jury était présent en simple spectateur cette fois.

"C'était un concours assez serré. Sur 100 inscrits, ils étaient 12 finalistes. Et seuls 2 ont reçu le titre." raconte-t-il. Et d'ajouter : "en plus des épreuves techniques, c'est aussi le savoir-être, qui est important pendant les épreuves, la façon de se comporter avec les autres candidats. Car l'objectif est aussi de partager.", conclut celui dont le fils est également l'Un des Meilleurs Ouvriers de France en Sommellerie : Romain Iltis


Par Isabelle Oche
Crédit Photos : Frédéric Vielcanet


RELIRE



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 62



Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires