SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
16/07/2010

J-Y Schillinger et F. Staub achètent la collection du Guide Rouge


Une vente aux enchères historique de 2 500 objets du guide rouge s’est déroulée à Clermont-Ferrand, siège du groupe de pneumatiques Michelin, au cours de laquelle, Jean-Yves Schillinger, chef de cuisine du JY’S à Colmar, une étoile au guide Michelin, a acquis l’intégrale de la collection d’Alain Morel, pour 66 000 euros, pour le compte de Francis Staub, le fabricant des cocottes en fonte.



vente aux enchères des objets du Guide Rouge à Clermont-Ferrand, au casino Royat-Chamalières
vente aux enchères des objets du Guide Rouge à Clermont-Ferrand, au casino Royat-Chamalières
Jean-Yves Schillinger, présent ce jour à Clermont-Ferrand, au casino Royat-Chamalières, s’est disputé aux enchères la collection privée d’Alain Morel, le restaurateur belge avec D'Isidore Fartaria, président de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Clermont-Ferrand/Issoire, et aussi patron de l'hôtel Princesse Flore.

" Nous n'avions pas de plafond, " a déclaré après la vente Jean-Yves Schillinger, qui était accompagné du comptable de l'entreprise.

Mise à prix du lot de 300 Guides rouges de 1900 à 2000 à 15 000 euros, la collection complète des quatre-vingt-dix guides rouges parus au XXe siècle, ainsi que les différents guides européens et du Maroc, a atteint le vertigineux sommet de 66 000 euros, soit 80 000 euros frais de vente inclus.
La salle s’est levée pour applaudir

" La vente a été extraordinaire", s'est exclamé le commissaire-priseur Philippe Jalenques. " Nous avons quasiment doublé toutes les estimations !"

J-Y Schillinger et F. Staub achètent la collection du Guide Rouge
" Cette vente exceptionnelle retrace les coups de génie publicitaires, les audaces d'une famille d'aventuriers aux idées révolutionnaires, les Michelin, sur plus de 100 ans ", précisait avant la vente le commissaire-priseur Bernard Vassy, nous garantissant que " bibendum est le logo le plus reconnu au monde après celui de Coca-Cola". Il a été élu logo du siècle en 2000 par le Financial Times.

Les lots proposaient des cartes routières, guides, affiches, enseignes, prospectus, boîtes à rustines, landaus, cartes postales et bibendums).

Parmi les autres belles enchères, signalons un jeu de l'oie publicitaire de 1894 (1 800 euros), un guide rouge France de 1939, réédité en 1944 aux États-Unis pour le Débarquement (2 300 euros), une affiche entoilée du graphiste lyonnais O'Galop (1 300 euros), et des Bibs de camionnette (140 euros), des roues anciennes proposées avec leur outillage de secours (de 80 à 750 euros), un discours d'André Michelin de 1896 (280 euros), un landau des années quarante (220 euros), une Micheline en zamak (700 euros), des gonfleurs avec le Bibendum (de 220 à 1 250 euros), un casque de pompier Michelin (150 et 180 euros), une centaine de pin's (100 euros), des menus du paquebot France pour une convention Michelin en 1968 (80 euros) et une médaille du travail de la Manufacture (40 euros).

Ouvrir un restaurant dédié à Bibendum

Le fondateur de la société Staub, créée en 1974 et revendue en 2008 au groupe allemand Zwilling, a précisé qu'il n'avait pas l'intention " d'enfermer tout ça dans (son) coffre ".

( à droite) Jean-Yves Schillinger ( JY'S à Colmar) achetait pour le compte de Francis Staub
( à droite) Jean-Yves Schillinger ( JY'S à Colmar) achetait pour le compte de Francis Staub
Jean-Yves Schillinger s'est empressé d'acquérir un maximum de lots. La finalité n’est pas de satisfaire les envies d’un collectionneur, mais il s’agit bien là d’un investissement dans la perspective d'ouvrir un restaurant sur le thème du Michelin.

" Francis Staub finance l'ouverture prochaine d'un restaurant autour du thème Michelin, et il voulait absolument la collection des Guides " a déclaré Jean-Yves Schillinger juste après la vente.

Sans en dire davantage, l'établissement pourrait tout aussi bien ouvrir à Strasbourg, à Colmar, en Europe, qu’à New York.

A suivre.


Julien Binz

Crédit photos : Jean-Jacques Arene, Le Progès


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 69



VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires