SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
30/03/2012

Frédéric Scheurer est le "Meilleur Ménager d'Alsace" 2012


Frédéric Scheurer, vient de remporter le concours du "Meilleur(e) Ménager(e) d’Alsace" 2012, organisé par le Club Prosper Montagné, lors d’une finale qui s’est déroulée le 22 mars dernier chez Patrick Schlienger au restaurant "Le cheval Blanc" à Diefmatten et Doris Baumgartner de Lutterbach s’est classée deuxième.

6 finalistes avaient été sélectionnés le 23 février 2012, lors d’une réunion chez Bernard Leray à la Nouvelle Auberge à Wihr-au Val (68) avec Emile Jung président du club Prosper Montagné Alsace, Gérard Kritter secrétaire général, Robert Schildknecht, Matthieu Koenig chef de l’Arbre Vert à Berrwiller et Julien Binz du Rendez-vous de chasse à Colmar



Les candidats et le jury du "Meilleur Ménager d ‘Alsace" 2012
Les candidats et le jury du "Meilleur Ménager d ‘Alsace" 2012
Sur dossier, examinant les photos et les recettes associées, le comité a qualifié pour participer aux épreuves pratiques, Doris BAUMGARTNER, Jean Philippe CORDIER, Zoï KETTELA, Claude LOYER, Anny SCHACHERER et Frédéric SCHEURER pour leur faire déguster leur recette traditionnelle de "Baeckaoffa de poissons d’eau douce", thème du concours 2012.

Originaire de Guebwiller et résidant à Ensisheim, Frédéric Scheurer, succède à Zoi Kettela, gagnante de l’édition 2011 (avec sa joue de bœuf braisée au chou rouge et aux marrons).


Frédéric Scheurer est un passionné gourmand et gourmet. Nous l’avions déjà rencontré lors de la finale départementale du concours organisé par le groupe Alain Ducasse, "Tous en cuisine" au Maréchal à Colmar.

les gastronomes enfournent leur Baeckaoffa de poissons d’eau douce
les gastronomes enfournent leur Baeckaoffa de poissons d’eau douce
Très concentré et consciencieux lors de ses préparations, le gagnant a abordé ce concours pour amateurs avec beaucoup de sérieux et d’implication. Frédéric Scheurer est féru de cuisine, attiré initialement par la pâtisserie, ce petit-fils de restaurateurs (ses grands-parents paternels tenaient à l’époque le Luxhof à Guebwiller) cuisine depuis des années, notamment pour les fêtes de familles. " C'est moi qui prépare les repas de Noël sur les 3 jours, c'est une tradition ! " nous confie-t-il.

Son visage s’illumine quand il parle cuisine. Son expression rayonne quand il détaille les étapes de sa recette, évoquant avec amour l’utilisation de la vieille cocotte (ronde et non ovale) de son arrière-grand-mère. Une authentique antiquité culinaire, de plus de 150 ans, qu’il conserve précieusement avec de vieux grimoires de recettes.

Frédéric Scheurer s'est servi du plat rond de son arrière grand-mère, cerclé d'un gressin de pâte à luter
Frédéric Scheurer s'est servi du plat rond de son arrière grand-mère, cerclé d'un gressin de pâte à luter
A 42 ans, ce cadre administratif dans une association médico-sociale (Papillons Blancs à Mulhouse-) se fait plaisir dans ses loisirs en rejoignant le club "culinaire" du chef Laurent Haller, restaurant "Le 7 ème continent" à Rixheim (68). "Pour progresser, il faut se confronter à l’avis de professionnels en toute humilité", reconnaît-il.

Frédéric Scheurer a proposé une recette composée de sandre, d'esturgeon et de silure, admettant la complexité de trouver un équilibre dans la cuisson des légumes plus longue que celle des poissons


L'assiette de Baeckaoffa de poissons d’eau douce de Frédéric Scheurer
L'assiette de Baeckaoffa de poissons d’eau douce de Frédéric Scheurer
C’est dans les cuisines de Patrick Schlienger au Cheval Blanc à Diefmatten, que le concours s’est déroulé pour la seconde fois. Mais plus récemment, le restaurant a été le théâtre des sélections du concours de cuisine alsacienne et contemporaine, organisées par Olivier Nasti.

Dans une compétition saine et conviviale, sous l’œil bienveillant et encourageant du jury, 6 candidats ont enfourné leur plat de Baeckaoffa de poissons d’eau douce. Mais, Jean-Philippe Cordier s'est vu contraint d'abandonner après s'être sérieusement blessé avec la mandoline.

Le jury déguste et délibère dans la salle de restaurant du cheval blanc
Le jury déguste et délibère dans la salle de restaurant du cheval blanc
Le jury présidé par Emile Jung, président du club Prosper Montagné Alsace, était composé de Gérard Kritter, secrétaire général du club, Raymond Wir, Matthieu Koenig, L’Arbre Vert à Berrwiller, Julien Binz, Le Rendez-Vous de Chasse à Colmar et Patrick Schlienger, Le Cheval Blanc à Diefmatten.

Petit tour d'horizon du coté des finalistes pour s'apercevoir que les amateurs gastronomes sont pour certains des habitués des concours. Zoi Kettela est la gagnante 2011, Claude Loyer, en est à sa troisième participation, alors que son épouse Mireille l’a remporté 3 fois, tout comme Anny Schacherer, Meilleure gastronome d'Alsace à plusieurs reprises. Doris Baumgartner a participé aux deux éditions du concours de cuisine alsacienne et contemporaine, catégorie Amateurs-gastronomes, à l'instar de Jean-Philippe Cordier, (qui a abandonné pour blessure).

Rendez-vous en aout 2012 à la Foire aux vins de Colmar pour le grand banquet international du club Prosper Montagné Alsace et la remise des prix.


Voir l'album photos de la finale


Par Sandrine Kauffer.
Crédit photos ©Prosper Montagné-L. Coccorullo



Le Cheval Blanc
17, rue de Hecken - 68780 Diefmatten
Tél : +33(0)3 89 26 91 08

Frédéric Scheurer a participé au concours "Tous en cuisine" au Maréchal ©JulienBinz
Frédéric Scheurer a participé au concours "Tous en cuisine" au Maréchal ©JulienBinz

RELIRE



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 70



VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires