SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
19/03/2012

EGAST 2012 ; quand Paris rejoint Strasbourg


Si la venue de Julie Andrieu, célèbre journaliste culinaire a créé l’effervescence samedi 17 mars, jour du lancement officiel du tout nouveau salon COOK-SHOW, également organisé par Strasbourg Événements, c’est Éric Frechon, le célèbre Chef du restaurant gastronomique 3 étoiles Michelin, Le Bristol à Paris, qui est venu inaugurer la 14e édition du salon EGAST 2012 (Pierre Bord étant excusé) en coupant le ruban aux cotés d’Alain Weber, Président de Strasbourg Événements, de Patrick Zimmermann et Thomas Riegert, (COSE), des élus et des officiels de la Ville de Strasbourg.



©Strasbourg Evenement- Philippe Strinweiss
©Strasbourg Evenement- Philippe Strinweiss
"Je suis ravi d’être à Strasbourg" a déclaré Eric Fréchon, "J’aime beaucoup l’Alsace et sa gastronomie, il y a un vrai terroir et cette année j’ai l’honneur d’être le parrain de ce beau salon". Mais le chef triplement étoilé, portant le fameux col tricolore ne tergiverse pas dans les discours et prend place rapidement derrière le fourneau Bonnet.
Le chef, passé par La Tour d’Argent, le Taillevent, les Ambassadeurs à l’Hôtel de Crillon est aujourd’hui le Chef des cuisines de l’Hôtel Bristol, célèbre palace parisien.

Eric Fréchon avec Vincent Ferniot ©Strasbourg Evenement- Philippe Strinweiss
Eric Fréchon avec Vincent Ferniot ©Strasbourg Evenement- Philippe Strinweiss
Il a préparé une démonstration culinaire autour d’une recette "simple mais originale parce que nous sommes là pour donner du plaisir au public".

Inspiré par ses nombreux voyages, il a élaboré un foie gras de canard cuit en papillote, huitres fumées, bouillon de canard au thé vert. "Il faut surprendre dans la simplicité, c’est là, la vraie difficulté" annonce le Meilleur Ouvrier de France, consacré en 2009, chef de l’année par ses pairs (et pères) de la profession (le magazine Le chef).

©Strasbourg Evenement- Philippe Strinweiss
©Strasbourg Evenement- Philippe Strinweiss
Rigoureux, perfectionniste et passionné, Eric Fréchon ouvre en 2010, le restaurant le Mini Palais, au Grand Palais, et revisite avec brio la brasserie parisienne contemporaine, qui connaît un succès incontesté.

Éric Frechon a toujours souhaité transmettre sa passion. C’est pourquoi il consacre une grande partie de son temps à former des apprentis, stagiaires et cuisiniers venus du monde entier, qui seront les grands de demain. Éric Frechon commente son parcours et sa cuisine avec simplicité en évoquant le fil conducteur qui l’a poussé jusqu’ici : "mon grand-père cultivait des légumes, mon père les vendait, moi je les cuisinais".

Eric Fréchon et l'Alsace des chefs à Paris, avec Fernard Mischler. ©Strasbourg Evenement- Philippe Strinweiss
Eric Fréchon et l'Alsace des chefs à Paris, avec Fernard Mischler. ©Strasbourg Evenement- Philippe Strinweiss
Et quel plaisir d’annoncer le retour sur nos contrées des jeunes talents de la gastronomie alsacienne, partis à Paris, faire briller le savoir-faire de notre région. Christophe Schmitt, Stéphane Schmidt, Sylvain Ruffenach, Sébastien Bauer, Lionel Flury, Thomas Helterlé, Jonathan Lutz, Caroline Furstoss sont venus animer sur la scène des cook-show, une séquence dédiée à l’Alsace, orchestrée et organisée sous l’égide de la Maison de l’Alsace à Paris, en partenariat avec le Marché de Rungis.

L’Alsace des chefs à Paris, (entendez chef de cuisine, chef sommelier, chef pâtissier, chef boulanger, etc.) ont été fédérés, il y a quelques mois à peine sous l’égide de la Maison de l’Alsace à Paris et de son Président Francis Flury, qui leur sert de passerelle, de trait d’union avec leur région.

Au-delà des talents, c’est l’Alsace et ses produits du terroir qui ont été mis à l’honneur, puisque tour à tour, ils ont réalisé des plats à partir de produits régionaux; Ris de veau laqué, appétits alsaciens, navets confits "suri ruewe", Tataky d’omble chevalier et sa crème de raifort, escargots et brochet d’Alsace, ou encore un dos de sandre contisé au jambon Forêt-Noire, fines pâtes au confit d’oignons, jus au vinaigre de miel.

Par sandrine Kauffer
Crédit photos ©Strasbourg Evenement- Philippe Strinweiss


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 71



VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires