SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
07/04/2020

Coronavirus : Sylvain Scherer et "Les Loupsquetaires" au service des sans-abris.


A situation exceptionnelle, chaine de solidarité exceptionnelle. Le CoVid-19 a engendré du nord au sud de l’Alsace, un raz-de-marée de générosité, à tels points que de nombreux services spécial CoVid, disent "STOP" aux dons arrivés massivement et plus que de raison. De nombreux autres structures peuvent encore en bénéficier, mais également les plus démunis, les "invisibles", les "sans-réseaux".

A Strasbourg, le Chef Sylvain Scherer, du resto du Coin à Neudorf, réalise 100 repas par jour livrés à "l’hôtel de la Rue", qui abrite des SDF, nourrissons, femmes et personnes âgées. Une action portée par l’association « Les Loupsquetaires » fondée par Christopher Mad’dene. Une opération rendue possible avec le précieux soutien d’Anthony Pivoteau, le directeur adjoint de Transgourmet, mais aussi de nombreux acteurs qui participent aux dons : Sapam, Colmar Frais, Rotary club de Schiltigheim, Alsace Lait et la fondation Marie.



Sylvain Scherer, du resto du Coin à Neudorf, réalise 100 repas par jour ©Sandrine Kauffer-Binz
Sylvain Scherer, du resto du Coin à Neudorf, réalise 100 repas par jour ©Sandrine Kauffer-Binz
"C’est mon métier de cuisiner, je n’ai pas de mérite", précise humblement Sylvain Scherer." Je connais Christopher Mad’dene, qui est un expert comportementaliste canin, qui donne ses conseils sur France Bleu Alsace. Je l'avais appelé pour sociabiliser mon berger allemand Pacha et nous avons gardé contact. Je connais son engagement et je sais ce qu’il entreprend toute l’année pour venir en aide aux plus démunis. Sensibilisé à la cause animale, il fait des maraudes toute l’année pour les SDF accompagnés de chiens, non admis dans les refuges. A l’annonce du confinement, il m’a alerté sur le fait que la centaine de pensionnaire de l’Hôtel de rue, n’était plus livré en repas. "Quand je vois avec quelle générosité Christopher s’en occupe, je dis bravo ! Il prend soin d’eux, souvent sur ces deniers personnels, il leur a confectionné des masques avec des filtres à café. "

Christopher Mad’dene a lancé aussi une Cagnotte EN LIGNE pour acheter des produits bruts et les cuisiner, car les dons vont finir par se tarir,


Christopher Mad’dene intervient sur France Bleu Alsace
Christopher Mad’dene intervient sur France Bleu Alsace
" La crise sanitaire du COVID-19 a engendré une crise humaine et sociale qui prend de l’ampleur. A Strasbourg, ce sont des milliers de personnes confinées dans des squats sans eau potable, ni moyen de chauffer la nourriture, ni produits d'hygiène ou literie", alerte Christopher Mad’dene. "Ils ont besoin de vous et Les loupsquetaires ont besoin de vous pour mener à bien leurs actions vitales en ces temps troublés".

Sylvain Scherer cuisine pour les pensionnaires de l'hôtel de la Rue. ici en cuisine chez le boucher Jean-Marc Keller
Sylvain Scherer cuisine pour les pensionnaires de l'hôtel de la Rue. ici en cuisine chez le boucher Jean-Marc Keller
Pour le soutenir, une chaine de solidarité s’est organisée et je remercie Antony (Transgourmet) qui a tout de suite dit oui, nous permettant chaque jour de bénéficier des produits à 3 jours de leur DLC.
Tant que mon commerce est fermé j’ai le temps de les aider. C’est important de s’engager pour les autres. A Noel, j’ouvre mon restaurant spécialement le 24 décembre pour offrir un repas, et je suis aussi sensible aux étudiants de mon quartier, dont les restaurants universitaires ont fermé et qui n’ont pas beaucoup de budget pour s’alimenter. Le jour de la fermeture pour confinement, j’ai leur offert mes stocks; des légumes crus et produits bruts. Ils sont en capacités de cuisiner, le but n’est pas d’en faire des assister".

Anthony Pivoteau, le directeur adjoint de Transgourmet
Anthony Pivoteau, le directeur adjoint de Transgourmet
Avec Thierry Pfluger, chef de l’EHPAD de Hoenheim et Jean-Marc Keller Boucher Charcutier à Bischoffsheim, nous avons aussi fait une opération commune, toujours au bénéfice des sans-abris".

"Je n’attends pas de retour, c’est un public qui ne viendra jamais manger au restaurant. Mais cela n’a aucune importance. Le plus important est d'être utile et mettre ce temps à profit au service des autres, ceux qui en ont besoin", mentionne le maitre-restaurateur, membre des Toques Française et des chefs d’Alsace.


Par Sandrine Kauffer

Suivez Les Loupsquetaires sur Facebook

Le Resto du Coin
18 rue du Neufeld
67100 Strasbourg Neudorf
03 88 67 46 38
www.lerestoducoin.fr



RELIRE


Avec Jean-Marc Keller (au centre)
Avec Jean-Marc Keller (au centre)


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 69



VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires