SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
02/04/2020

Coronavirus-Alsace ; Soutenir les producteurs locaux


Dans un contexte de virophobie, nourri par la crainte d’une pénurie alimentaire et d’être contaminé par le coronavirus, les consommateurs s'interrogent sur les sources d'approvisionnement. En quête de fraicheur, de couleurs, d’étals multicolores de fruits et légumes et de produits frais, il est difficile de faire un choix parmi les stratégies proposées.

Sollicités pour bien faire; comment peuvent-ils choisir entre le confinement pour soutenir le personnel soignant et se faire livrer, acheter local et soutenir chez les petits producteurs de proximité ou réduire les sorties et faire le plein massif une fois par semaine en grandes surfaces.



Il y a ceux qui honorent leur rendez-vous quotidien chez leur boulanger, boucher, épicerie et commerces de proximité. Leur volonté et de les soutenir, préserver un lien social, des relations humaines et se changer les idées. Nombreux sont les témoignages des clients et commerçants qui convergent vers ce besoin irrépressible de prendre l’air, prétextant le ravitaillement.

Le 24 mars 2020, l’annonce de la fermeture des marchés a généré colère et indignation tant du point de vue des producteurs que des clients. «Nous nous sentons plus en sécurité à l’air libre. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir des masques et en grandes surfaces, les points de contacts sont multiples ».

Des voix multiples se sont élevées et les maires ont saisi leur préfet pour la ré-ouverture des marchés. Lundi 30 mars, 2 500 marchés en France ont bénéficié d’une dérogation (soit 25%)

« Nous avons mis en place des barrières, espacer et réduits les stands, monter des plexis, bacher les produits, instauré un sens giratoire de circulation, distingué l’ entrée et la sortie pour que les clients ne se croisent pas. Nous avons filtré les entrées, avec un vigile, et mis à disposition du gel hydroalcoolique. C’est tout autant, voir davantage sécurisé que les GMS. Avec en prime le fait que les clients ne prennent pas les produits en mains avant de les reposer. »


Cependant pour acheminer et vendre leurs productions, les producteurs, artisans et commerçants de proximité, doivent redoubler d’ingéniosité et déployer de nouvelles stratégies de marketing.

De la vente directe à la ferme, au système du drive en passant par la livraison à domicile, ils s’adaptent à la crise et se réorganisent. Certains augmentent leurs prestations comme la ferme Maurer à Dorlisheim qui a élargi sa gamme de produits, commercialisant également du papier toilette, des pâtes et des boites de conserves. La ferme Dollinger à Hoerdt a adapté son offre avec un panier unique à 20€ "pour permettre d'avoir davantage de produits chaque semaine, et limiter la fréquence des courses alimentaires". De plus les livraisons se poursuivent et 3 secteurs ont été rajoutés; Lampertheim, Mundolsheim et Vendenheim".

Ils optimisent leur communication sur les structures existantes, (sites de vente en ligne des producteurs locaux), un drive, renforcent des partenariats dans les commandes ou les livraisons. Tantôt créateurs d’emplois, tantôt en chômage technique, mais ils ne bénéficient pas chômage partiel. En campagne ou en ville, la géolocalisation fait toute la différence et impacte différemment leur économie.

" Faites vos courses alimentaires chez les producteurs locaux", soutient Hervé Barbisan, producteur de Safran en Alsace, "Ils sont notamment nombreux en Alsace et vous accueilleront chaleureusement, avec toutes les mesures sanitaires de circonstances. Ils vous proposeront des produits locaux de saisons, frais, sains, et à des tarifs très raisonnables ! Une seule personne peut se déplacer pour de nombreuses autres, il suffit d'un peu de bonne volonté, de solidarité, et d'organisation ! Ainsi, vous contribuerez d'une part, à limiter l'affluence encore considérable pour certaines grandes enseignes, où des gens prennent encore le temps de choisir tranquillement leurs fruits et légumes, en se frôlant les uns les autres, sans protection aucune même faites maison, et d'autre part, à peut-être maintenir économiquement en vie, bon nombre de petits producteurs passionnés par leurs métiers, et si fiers de vous faire plaisir, et que vous ne retrouverez peut être plus après la tempête", conclut-il recommandant l'échoppe Paysanne à Ribeauvillé, au Cœur Paysan à Colmar, à la ferme MAURER à Dorlisheim, au coin du Maraîcher à Illhaeusern, au maraîcher GENY à Sélestat, au Chant de la Terre à Colmar.

Chez Marthe, les précautions sont de rigueur
Chez Marthe, les précautions sont de rigueur
Sur les réseaux sociaux, Marthe Kehren, maraîchère invite à passer commande au préalable et retirer vos légumes à une heure définie, façon "Drive sans proximité" physique. "Soyons raisonnables..."

Coronavirus-Alsace ; Soutenir les producteurs locaux
Les associations professionnelles génèrent du lien et donnent de la visibilité à leurs actiosn, comme le collège culinaire de France qui a mis en place une carte interactive Elle devrait se compléter au fur et à mesure.

« La situation inédite, aussi brutale qu’inimaginable, à laquelle nous sommes tous confrontés met en danger la survie de beaucoup d’entre nous et par la même celle du patrimoine culinaire artisanal de la France que nous incarnons. En attente de leurs réouvertures, nombreux restaurants continuent de servir de points relais, à proposer des plats à livrer ou à emporter, ou encore à cuisiner bénévolement pour les soignants. Comme les restaurateurs, plusieurs Producteurs Artisans de Qualité se trouvent dès aujourd’hui, ou dans un avenir proche, en détresse économique grave.

Les Maitres Cuisiniers de France lancent un site d’entraide entre cuisiniers et producteurs. «De nombreux Chefs se sont manifestés ces derniers jours pour proposer leur aide » mentionne le président Christian Têtedoie « En cette période délicate, l'ensemble des citoyens mesurent toute la nécessité du maintien de l'agriculture locale. Des producteurs et des éleveurs ont besoin de cette aide.
La nature n’attend pas. Partout les besoins pour préparer la terre, récolter les fruits et légumes de saison, se font sentir. Nous vous proposons de mettre en contact les Chefs (ou toute personne qui propose son aide) avec les producteurs qui ont besoin d'aide. » Connectez-vous à https://entraide.mp-mc.com/


Enfin, la CCI Alsace Métropole vient de mettre en ligne une carte des établissements ouverts en Alsace durant la période de confinement liée au #COVID-19

Si des commerçants souhaitent s'y inscrire c'est ICI


Par Sandrine Kauffer-Binz

Des sites de vente en ligne



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 69



VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires