SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
22/09/2018

Cook show des chefs de la vallée de Kayserberg pour la Fête de la Gastronomie


Le samedi 22 septembre 2018, à l'occasion de la Fête de la Gastronomie-Goûts de France, 6 chefs de la Vallée de Kaysersberg (68) se sont produits sur scène pour partager avec le public, lors d'un cook-show, leur savoir-faire, leurs techniques culinaires et leurs recettes.

C'est la 3ème fois que l'office de tourisme de Kaysersberg organise cette manifestation, avec comme partenaire média les Nouvelles Gastronomiques d'Alsace. Au total, sur les deux journées de vendredi et samedi, 9 chefs dont trois étoilés se sont succédés.

Le cook-show du samedi a vu se produire Christophe Frey de l'Art boucherie à Fréland, Laurine Gutleben de La Vieille Forge à Kaysersberg, Jéröme Jaeglé, de l'Alchémille 1* à Kaysersberg, Mathias Degouy des Alisiers à Lapoutroie, Alain Schmitt du restaurant du Musée à Fréland et Jullien Binz 1* du restaurant éponyme à Ammerschwihr.

Philippe Blanck du Domaine Paul Blanck à Kientzheim était présent pour proposer un vin en accompagnement de chaque plat.



De g; à d. : le commis de Alain Schmitt, Pascal Lohr, maire de Kaysersberg, Alain Schmitt, Benoit Parmentier, Matthias Degouy et Laurine Gutleben
De g; à d. : le commis de Alain Schmitt, Pascal Lohr, maire de Kaysersberg, Alain Schmitt, Benoit Parmentier, Matthias Degouy et Laurine Gutleben
Le principe du cook-show est simple : chaque chef a une 1/2 heure pour préparer face au public et en plein air l'une de ses recettes. Avec une règle "imposée" par l'office de Tourisme de la vallée Kaysersberg, organisateur de l'événement : que le public puisse refaire le plat chez soi. Chaque recette est d'ailleurs imprimée et mise à la disposition du public.
Les prestations sont retransmises sur grand écran pour permettre à chacun de suivre au plus près le travail du chef.

Neuf chefs de la vallée sont intervenus les 21 et 22 septembre 2018, signe de la mobilisation grandissante de la profession pour cette manifestation.

Le samedi 22 septembre 2018, 6 chefs étaient présents pour cuisiner une de leurs recettes et les proposer en dégustation au public. Ils succèdent à leurs 3 confrères intervenus la veille, le 21 septembre 2018 : Joris Viaux, du Bratschall Manala à Kaysersberg, Marie Schertenleib de Côté Vigne à Kientzheim, Olivier Nasti 2* de La table d'Olivier Nasti à Kaysersberg.

Un vin est proposé en accompagnement de chaque recette, "de façon à expérimenter l'accord met-vin de manière ludique et spontanée", comme l'explique Philippe Blanck, du domaine Paul Blanck à Kientzheim, viticulteur présent lors de cette manifestation.

Laurine Gutleben, la Vieille Forge à Kaysersberg
Laurine Gutleben, la Vieille Forge à Kaysersberg
Laurine Gutleben, du restaurant La Vieille Forge à Kaysersberg, participe à ce cook-show pour la 3ème fois, soit depuis le début. "J'affectionne cette manifestation qui permet aux chefs de partager leurs recettes et un moment convivial" explique-t-elle.


Pour sa recette, elle a choisi de préparer un Sashimi de thon, vinaigrette épicée et radis daikon au miel, parce que "c'est un produit phare de notre restaurant et c'est le moment idéal pour le déguster car c'est un plat frais, plutôt estival". Elle précise : "le thon frais est aussi un poisson assez accessible en prix et que l'on trouve facilement".

En accompagnement de ce plat, Philippe Blanck a proposé au public de déguster un Riesling, "soit un vin sec appelant les notes salées du poisson et un vin, assez carré, comme les alsaciens" comme il l'explique lui-même.

Sashimi de thon, vinaigrette épicée et radis daikon au miel (Laurine Gutleben)
Sashimi de thon, vinaigrette épicée et radis daikon au miel (Laurine Gutleben)
La recette de Laurine Gutleben est à découvrir ICI

La recette de Laurine Gutleben prête à être dégustée par le public
La recette de Laurine Gutleben prête à être dégustée par le public

Autre protagoniste de ce samedi 22 septembre, Matthias Degouy, du restaurant des Alisiers à Lapoutroie (68), accompagné de son chef de cuisine bis, Benoît Parmentier. La météo ayant empêché Alain Schmitt du Restaurant du musée à Fréland de se produire la veille, celui-ci a rejoint son confrère pour une prestation "à huit mains".

Comme sa consœur, Matthias Degouy en est également à sa troisième participation, "pour le partage, la présence de Philippe Blanck, le viticulteur et aussi pour les bonnes relations entretenues avec les autre chefs et l'office de tourisme" dit-il.

Quant au choix de la recette, il explique : "à côté des plats salés, et en particulier les poissons, proposés par mes confrères, j'ai eu envie d'apporter la touche sucrée de l'après-midi."

Matthias Degouy met la touche finale à son dessert avant dégustation par le public
Matthias Degouy met la touche finale à son dessert avant dégustation par le public

Sablé breton, crème de cœur de chauffe de framboise et framboises fraîches (Matthias Degouy)
Sablé breton, crème de cœur de chauffe de framboise et framboises fraîches (Matthias Degouy)
Pendant que Matthias Degouy a préparé un sablé breton, crème de cœur de chauffe de framboise et framboises fraîches, Alain Schmitt a cuisiné un foie gras poêlé accompagné d'une tombée de quetsches d'Alsace, d'une émulsion de chèvre frais au serpolet et de chips de pain. Soit deux recettes permettant une mise en avant de produits de la région.

Face à ce tandem improvisé, Philippe Blanck a su choisir un vin qui puisse se déguster avec le foie gras d'Alain Schmitt comme avec le dessert de Matthias Degouy : un Gewurstraminer Vieilles Vignes Furstentum 2012. "Un vin qui puisse aller à la fois à la cuisine de ces deux chefs aux personnalités et caractères très différents et qu'on retrouve dans ce qu'ils font." explique le viticulteur.

Alain Schmitt (à d.) et son commis en pleine préparation
Alain Schmitt (à d.) et son commis en pleine préparation

Foie gras poêlé, tombée de quetsches d'Alsace, émulsion de chèvre frais au serpolet, chips de pain (Alain Schmitt)
Foie gras poêlé, tombée de quetsches d'Alsace, émulsion de chèvre frais au serpolet, chips de pain (Alain Schmitt)

Trois autres chefs de la vallée de Kaysersberg ont participé à ce cook-show.

Christophe Frey de l'Art boucherie à Fréland a préparé un cordon bleu de sanglier avec sa salade et Jérôme Jaegle, du restaurant l'Alchemille à Kaysersberg a cuisiné une Truite saumonée du Val d'Orbey, Chlorophylle sauvage et kougelhof croustillant.

Julien Binz, du restaurant Julien Binz à Ammerschwihr a clôturé ce cook-show avec un hamburger, rillettes de sardine, sardines marinées, guacamole, tomates. Sa recette est à découvrir ICI

Par Isabelle Oche
Photos Isabelle Oche

Truite saumonée du Val d'Orbey, Chlorophylle sauvage et kougelhof croustillant (Jérome Jaegle)
Truite saumonée du Val d'Orbey, Chlorophylle sauvage et kougelhof croustillant (Jérome Jaegle)

Hamburger, rillettes de sardine/sardines marinées/avocat/tomates (Julien Binz)
Hamburger, rillettes de sardine/sardines marinées/avocat/tomates (Julien Binz)

RELIRE



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 69



VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires