SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
03/04/2016

Ca va saigner ! 1/2 Par Daniel Zenner


Ca va saigner ! Ou les scandales à répétition dans les abattoirs Français

La diffusion d'une nouvelle vidéo montrant la mise à mort d'agneaux et de veaux à l'abattoir de Mauléon-Licharre dans les Pyrénées-Atlantiques fait à nouveau scandale. L 214, une association militante, s'infiltre dans les abattoirs et filme en toute tranquillité pendant cinq minutes sans être dérangée. L 214 n'en ai pas à son premier coup car c'est aussi elle qui milite contre la production de foie gras (Stop-Gavage), la maltraitance générale des animaux d'élevage, les corridas, etc. Amateur de bonne viande, j'ai regardé quelques vidéos pour vous...



photo archive non représentative
photo archive non représentative
Toutes les vidéos sont scénarisées. Zoom sur la dernière qui présente en apéritif un gentil jeune homme à la voix douce et maternelle, avé un peu l'accent du sud qui sous-entend les cigales, se présentant comme écrivain. Il nous commente l'image paisible d'un troupeau d'ovins heureux broutant une herbe rase dépourvue de pâquerettes. Il existe donc des animaux heureux. Mais à quoi servent-t-ils donc?. Pas un mot là-dessus.

Un bélier cornu regarde amoureusement une brebis super-canon qui regarde elle-même tendrement son agneau blanc comme neige. Pas une trace de fange sur le gentil et innocent nagneau. Pour avoir une laine d'un blanc aussi parfait et immaculé, je suis certain qu'ils l'ont lavé plusieurs fois au nouvel Omo. Même mes pulls en laine vierge ne sont pas aussi blancs !

Et voici une partie du commentaire, à faire pleurer les plus sensibles, avant même d'avoir regardé les premières images. "Quoi de plus émouvant qu'un agneau...", "Sa mère et lui ont développé un attachement fort au fil des jours...", etc., etc. Oui, un agneau c'est tout doux mais il y a encore mieux dans le chapitre des innocentes bêtes: les poussins. Mais que L 214 enquête un peu, car la grande majorité des agneaux Français ne sont pas élevés sous la mère. Dès leur naissance, comme la plupart des cabris et des veaux, ils sont séparés de leur mère pour être élevés avec du lait reconstitué en provenance de l'UE, bien moins cher qu'un litre de lait de leur mère. Le lait des brebis, des chèvres et des veaux sert à fabriquer des fromages que les végétariens consomment, grâce aux méchants amateurs de tendres viandes de cabris, d'agneaux et de veaux. Car sans eux, plus de lait, de fromage, de beurre et de yaourt. Si nous cessions de les manger, que ferait-on de tous ces cabris devenus boucs ? De tous ces agneaux devenus béliers qui ne pensent qu'à se battre entre eux et à forniquer ?
Si nous devenions tous végétariens, ou pire végétaliens, qui entretiendrait les pâturages de notre pays ?

L'activité pastorale sur nos chaumes Vosgiennes ou les formidables Alpages; les contreforts du Jura, des Pyrénées, ou du Massif Central dont nous aimons tant randonner sur les sentiers ?

J'ai ensuite regardé attentivement les images filmées dans l'abattoir. J'ai vu des tueurs faire leur sale boulot de tueur dans des conditions lamentables, effectivement à dénoncer. J'ai observé des couloirs d'acheminements des animaux ainsi que des systèmes de contention mal adaptés, des techniques d'étourdissements défaillants. Un tueur tentait avec les moyens du bord, d'étourdir un agneau avant la saignée, une bête qui n'avait pas été correctement étourdie. C'est tout à son honneur. Je n'ai pas vu d'actes délibérés de tortures ou de sadisme sur des animaux; des ratés, oui. Cela arrive sur mille agneaux sacrifiés dans la matinée. Et cela ne devrait pas arriver. Trois veaux se bousculent dans une cage de contention pour gros bovins. Le tueur en râte forcément quand il tente de les étourdir avec son pistolet à tige perforante, car les animaux bougent et sont paniqués.

Oui, cela ne doit pas se produire et c'est bien que L 214 épingle ces faits répréhensibles et condamnables. Mais le tueur n'a fait que son boulot. Si je devais faire son boulot pour nourrir mes gosses, j'avalerai toutes les heures une louchée de cocaïne pure!

Puis sont diffusées des images de têtes de veaux sanguinolentes, de pieds. Oui, c'est la réalité d'un abattoir. L214 sait utiliser ces images. J'aurai cependant trouvé plus rigolo de montrer un plat de tête de veau sauce ravigote avec du persil dans les narines et celui d'un pied de veau farci aux morilles, cela aurait moins choqué.

A la fin de la vidéo, le très-gentil-jeune-homme-écrivain-qui-ne-veut-plus-qu'on-tue-les-zanimos, affirme froidement, sur un air convaincu se voulant convaincant: "J'ai choisi de ne plus consommer de produits d'origine animale, pourquoi pas vous?"



Débardeur vegan runner coupe cintrée" à 29.95
Débardeur vegan runner coupe cintrée" à 29.95
Et voilà! Nous y sommes ! Comme certains défendent le lobby de la barbaque, L 214 milite clairement pour convertir et recruter des consommateurs pour en faire des adeptes du végétarisme et de la tendance Vegan... Et les affaires semblent florissantes . Allez faire un petit tour sur leur site. Il y a une boutique en ligne. Vous pouvez acheter des affiches, des objets militants, des DVD, des tabliers de cuisine, des bouquins et même des vêtements comme un "Débardeur vegan runner coupe cintrée" à 29.95€. Même pas 30€, vous vous rendez compte? C'est pas des techniques de marketing d'afficher des produits à 29.95€ ? Il vous faudra cependant rajouter 3.26 € pour les frais de port et attendre, car l'article est indisponible pour le moment, probablement victime de son succès. Il vous faudra, cher vegan, patienter un peu, juste le temps que des petites mains chinoises ou bangladeshies fabriquent dans des caves le débardeur vegan runner coupe cintrée.

Merci L 214 de dénoncer la maltraitance des animaux. Je suis à vos côtés. Ceux qui n'aiment pas les animaux, n'aiment pas les gens. Eveillons nos gamins à la sensibilité, au respect de la vie. Je suis le premier à prendre la plume pour dénoncer le broyage des poussins, l'élevage industriel des volailles et des lapins, les fermes des mille vaches, dont les bêtes ne verront jamais ni la lumière du soleil, ni l'herbe verte et finiront dans les steaks hachés de la société Charal que vous dénoncez aussi. Stop aux corridas ou des gens viennent applaudir l'agonie d'un taureau torturé pendant une heure. Ces pratiques barbares d'un autre temps devraient être inscrites au patrimoine mondial de la connerie humaine.

Et que dire des ridicules chasseurs du dimanche, en habit militaire de camouflage surmonté d'un gilet fluo extra-visible, qui tuent par pur plaisir des animaux sauvages? Je conçois un esquimau qui chasse un phoque pour se nourrir, un homme libre d'Amazonie qui tue un singe. Mais je ne cautionne pas l'activité chasse en France en tant que loisir, car tuer par plaisir est un acte pervers et malsain.

L 214, laissez-moi le foie gras s'il vous plait ! Même si je suis contre le gavage des palmipèdes, excusez-moi, mais c'est trop bon! Pour avoir un bon foie, il faut que le canard soit heureux, libre et en bonne santé pendant plusieurs mois, qu'il mange à souhait la meilleure nourriture. Ensuite, pendant généralement une dizaine de jours, il est gavé. Pendant cinq jours tout va bien. Le foie est capable d'encaisser car c'est bien le canard qui a inventé lui même le foie gras pour assurer sa migration. Cet organe grossit pour stocker les graisses nécessaires à son long voyage coûteux en énergie. Pendant les cinq derniers jours, il est vrai que je n'aimerais pas être à la place de l'oie ou du canard...

LIRE LA SUITE



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4



ABONNEZ-VOUS

Nos partenaires

Newsletter

Facebook


Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires