SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
09/12/2010

Avec l'ADT 67, projecteur sur les hôtels qui montent en gamme


Le lundi 29 novembre, l'ADT 67 (Agence de Développement Touristique du Bas-Rhin) a organisé un circuit "touristique" permettant de découvrir les travaux réalisés dans certains hôtels du Département.
En tout, ce sont plus de 2 millions d'euros qui ont été investis par le Conseil Général du Bas-Rhin et par le Conseil Régional d'Alsace en 2009, dans près de 21 structures hôtelières bas-rhinoises, dans le cadre du dispositif d'aide en faveur de l'hôtellerie familiale et indépendante.


Si l'année dernière, c'est l'Alsace du Nord qui était sous les projecteurs, avec l'Etoile à Mittelhausen, Le Lion d'Or à la Petite Pierre, l'Auberge du Cheval Blanc à Lembach et le Cygne à Gundershoffen, cette année, le rendez-vous est pris en centre Alsace avec la visite du Tilleul à Mittelhausbergen, du Cerf à Marlenheim, du Parc à Obernai, ou encore à l'Hostellerie des Châteaux à Ottrott.



Avec ces visites, l'ADT met en exergue la montée en gamme des établissements hôteliers et les efforts engagés par les établissements bas-rhinois pour étoffer leurs prestations.

Cette journée de découvertes a commencé par la visite du "Best Western Europe " à Strasbourg, dans le quartier de la Petite France, un ancien relais de poste datant du 15ème siècle, pour constater la modernisation de 40 chambres, saluée par la création d'un emploi.

Puis, direction Mittelhausbergen à l'hôtel-restaurant "Au Tilleul", où des travaux de rénovation et d'agrandissement sont prévus à hauteur de 1.940.523€ HT.
De l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite (en vue de l'obtention du label " tourisme et handicap") jusqu'à l'utilisation des énergies renouvelables, Jacques Lorentz envisage de moderniser " Le Tilleul" dans le respect de son authenticité.
L'un des objectifs recherchés est également l'obtention d'une 3ème étoile hôtelière.

Puis, Michel Husser nous a accueillis dans son établissement à Marlenheim. Situé dans la petite capitale de la "Couronne d'Or ", l'ancien relais de poste a été réaménagé et métamorphosé, tout en préservant le style local. La prestation hôtelière 3*** s'est renforcée de 5 nouvelles chambres, dont une réservée aux handicapés, d'une salle de séminaire de 45m2, d'une salle de cours de cuisine et d'un espace "bien-être", avec sauna, hammam et salle de massage, pour un montant total des travaux, éligible à hauteur de 629.430 € HT.

Puis, cap sur Obernai, pour y découvrir l'hôtel-restaurant "Le Parc". Créé en 1954 (Marie Kuntz, la grand-mère de Marc Wucher, y faisait la cuisine et sa fille gérait l'accueil et le service), le Parc n'a eu de cesse depuis de se moderniser. La politique d'investissement quasi-permanente de cet hôtel 4 étoiles, lui a permis de renouveler constamment une clientèle haut de gamme, avec notamment en 2005, la création de l'Asiane Spa.

Parmi les projets (pour un coût éligible de 1.442.929 € HT), Maxime Wucher, nous a fait découvrir l'agencement du Business Club. Prochainement sont prévus des travaux permettant l'accessibilité aux handicapés à la salle des petits-déjeuners par la création d'un ascenseur et l'installation d'un concept " life kitchen" sur une surface de 120 m2.

Le circuit organisé par l'ADT s'est termine à l''Hostellerie des Châteaux à Ottrott.
Blotti au pied du Mont Sainte Odile, entre vignes et forêt, l'Hostellerie des Châteaux, tenue par la famille Schaetzel, conjugue traditions alsaciennes et modernité. Déjà équipé d'un immense espace de détente, un Spa Beauté de 1000m2 avec piscine, jacuzzi, 5 saunas et hammams, 2 salles de repos, des fauteuils chauffants, cet hôtel 4 étoiles mise avant tout sur l'amélioration des produits et services proposés.
Après l'agrandissement de leur réception et l'aménagement du parking, notamment sous-terrain, les clients pourront très prochainement bénéficier d'un fumoir, d'un business center, d'une vinothèque, d'une nouvelle salle de fitness avec Spa privatif, d'une salle de lecture et 6 nouvelles suites, pour un montant éligible des travaux de 4.633.952 € HT
L'établissement envisage également de s'inscrire dans la charte environnementale "Pur Attitude".

Par sa démarche, l'ADT 67 a la volonté de souligner et de valoriser les travaux et les investissements entrepris par les hôteliers, soucieux d'investir et de requalifier leur offre, soutenus par l'engagement des collectivités, qui investissent dans le tourisme et plus particulièrement dans l'hôtellerie.

Les bilans se profilent et se peaufinent et il s'avère que la saison touristique 2010 en Alsace est encourageante.
La clientèle étrangère (Allemagne, Italie, Pays-Bas, Canada) a progressé de 7% en juillet. Les touristes ont néanmoins privilégié les grandes villes, au détriment des zones plus rurales. Globalement, les hôtels 3* et 4* sont ceux qui affichent le meilleur bilan.

En France, les hôtels sont satisfaits de leur saison : la fréquentation estivale est jugée bonne ou très bonne par 47% des hôtels.


En Alsace, l'hôtellerie affiche des indicateurs de performance en nette progression, ce qui fait de ce mois de septembre 2010, un des meilleurs mois de l'année.
Le taux d'occupation régional est presque de 71%. Il s'agit du meilleur taux d'occupation mensuel observé depuis 84 mois ,soit depuis septembre 2003. Par rapport à septembre 2009, il gagne 5 points.
Il y a eu près de 622 000 nuitées soit 43 000 de plus qu'en septembre 2009 (+8%).

Si toute l'hôtellerie en profite, c'est logiquement à Strasbourg que le revenu par chambre progresse le plus (+22%) avec un taux d'occupation qui gagne plus de 6 points et des nuitées qui augmentent de 12%.

Sources : ADT 67


RELIRE

L'Alsace gourmande dans un panier

Alsace Insolite, " Naturellement authentique"

7 hôteliers créent l'association "Spa in Alsace "


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 70



VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires