SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
04/02/2011

Avec Simone Morgenthaler, les Étoiles d’Alsace montent sur la scène du Paradis


Dans le cadre d’une rencontre "Babbelwasser", Simone Morgenthaler a fait monter sur la scène du Paradis des Sources Hubert Maetz, son complice de l'émission "Sür un siess", et Fernand Mischler, pour fêter la passation de pouvoirs entre l'ancien et le nouveau président de l'association des Étoiles d'Alsace. Les deux chefs ont préparé ensemble une recette de notre terroir, mais ils ont également raconté leurs souvenirs, témoigné de l’âme et de l’esprit des Étoiles d’Alsace.



Avec Simone Morgenthaler, les Étoiles d’Alsace montent sur la scène du Paradis
Le 26 janvier 2011 à Soultzmatt (68), le Music Hall "Paradis des Sources" a présenté un show tout particulier en faisant monter sur la scène au rideau rouge, deux acteurs majeurs de la gastronomie alsacienne, deux artistes des fourneaux, en d’autres termes des vedettes de la cuisine, connues de tous les gourmets bien au-delà de nos frontières régionales.

De G à D : Maurice Roeckel, Hubert Maetz, Fernard Mischler et Simone Morgenthaler
De G à D : Maurice Roeckel, Hubert Maetz, Fernard Mischler et Simone Morgenthaler
Hubert Maetz, le chef de l’Hostellerie du Rosenmeer à Rosheim, assure désormais la présidence des Étoiles d’Alsace.

La passation ne se fait pas sans émotion. Une soirée riche en souvenirs, anecdotes et témoignages de
chefs, avec la complicité de Maurice Roeckel, le secrétaire des Étoiles d’Alsace, pour découvrir ou revivre l’historique de cette aventure humaine et gastronomique.

Patrick Fulgraff, Maurice Roeckel, Fernand Mischler, Hubert Maetz, Gilbert Koehler, et Daniel Floranc réunis sur la scène du Paradis
Patrick Fulgraff, Maurice Roeckel, Fernand Mischler, Hubert Maetz, Gilbert Koehler, et Daniel Floranc réunis sur la scène du Paradis
Les nombreux invités sont ravis de ces récits. "J’avais l’impression d’être assis à leur table et d’écouter un ami raconter ses souvenirs", exprime une dame qui se réjouissait à l’avance de cette soirée. "Les archives nous ont replongés quelques années en arrière et de les voir si jeunes, en soirée à Val d’Isère, a été un privilège", témoigne son ami avec le sentiment d’avoir visionné des archives privées d’une famille.

Trois séquences documentaires ont été diffusées et commentées par Fernand Mischler et Maurice Rockel. Rétrospectives des Étoiles d’Alsace à Val d’Isère qui, à l’évocation des difficultés rencontrées, représentent de bons souvenirs, dont on rit aujourd’hui. On se souvient, on raconte quelques anecdotes comme celles d’Émile Jung qui s’était cassé la jambe et qui, lors de son rapatriement, avait demandé aux ambulanciers de s’arrêter 3 fois pour manger dans des restaurants. Ou encore "Paul Haeberlin qui avait téléphoné pour demander si tout allait bien avec Marc", se souvient en riant Fernand Mischler.

Avec Simone Morgenthaler, les Étoiles d’Alsace montent sur la scène du Paradis
La diffusion des archives de l’INA, sélectionnées avec soin par Simone Morgenthaler a sans aucun doute suscité de l’émotion, voire de la "nostalgie" dixit Maurice Roeckel en reconnaissant Marc Haeberlin, Marc Wuecher, Antoine Westermann, Franck Mischler, Antoine Hepp, Jean-Pierre Bechler, Émile Jung, Olivier Nasti, ou Paul Schloesser pour ceux qui ont pu être cités.

La seconde archive met en scène Fernand Mischler, attablé dans la salle de restaurant de l’Auberge du Cheval Blanc à Lembach, faisant la lecture de son menu de nouvel an. Simone confie que c’était sa première interview d’un chef en 1976.

Maurice Roeckel, surnommé le sage-femme par les chefs
Maurice Roeckel, surnommé le sage-femme par les chefs
La 3ème projection met en image Maurice Rockel au volant de sa voiture, en 1993, parcourant des kilomètres pour rencontrer les restaurateurs, et les aider à résoudre leurs difficultés dans le cadre de son entreprise Chartes Conseil. Surnommé "le sage-femme" des chefs, Maurice Rockel est un acteur de l’ombre.

Simone Morgenthaler a eu à cœur de mettre à l’honneur les Étoiles d’Alsace, créées à l’initiative de Fernand Mischler il y a plus de 25 ans. Une soirée hautement symbolique, dans la passation de la présidence, la transmission des responsabilités à Hubert Maetz de porter toujours plus haut la promotion de la gastronomie alsacienne à travers de nombreux évènements et manifestations en France et à l’étranger.

L'ancien et le nouveau président ont cuisiné sur la scène du Paradis des Sources. Le public avait des étoiles plein les yeux
L'ancien et le nouveau président ont cuisiné sur la scène du Paradis des Sources. Le public avait des étoiles plein les yeux
Mais cette soirée avait surtout pour finalité de valoriser cette entité unique dans la gastronomie française, où l’amitié joue la part belle au sein des membres de l’association avec la présence d’Émile Jung, Gilbert Koehler (de l'Auberge du Cheval Blanc à Westahlten), Patrick Fulgraff (ancien chef du Fer Rouge et traiteur à Colmar), et Daniel Floranc (chef du Paradis des Sources).

Palette cuite en cocotte Staub dans une farce façon -Grumbeerewurscht- et toast de foie gras
Palette cuite en cocotte Staub dans une farce façon -Grumbeerewurscht- et toast de foie gras
Pour cette soirée festive, Fernand Mischler et Hubert Maetz ont imaginé deux recettes qu’ils ont exécutées, en alsacien, devant le public, et qui étaient retransmises en direct sur grand écran : un foie de canard rôti entier au four, au caramel de Muscat d’Alsace ainsi qu’une palette cuite en cocotte Staub dans une farce façon "Grumbeerewurscht" (saucisse de pommes de terre).


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 70




VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires