SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
27/04/2012

Alberto Bradi fait chanter l’Italie à Côté Cour


Lundi 23 avril 2012 a débuté le "Festival gastronomique Alberto Bradi", à la Brasserie Coté-Cour à Colmar (68) chez Emmanuel Nasti.
Si Emile Jung a donné le coup d’envoi des festivités, Alberto Bradi, ancien chef étoilé colmarien, lui succède avec brio, narrant la gastronomie italienne dans les cuisines de Thony Billon.



Alberto Bradi, Thony Billon et Emmanuel Nasti
Alberto Bradi, Thony Billon et Emmanuel Nasti
Arrivée tôt le matin, c’est avec le sourire que l’on observe le changement d’ambiance dans les cuisines de la brasserie. Le ton est chantant, "oui chef" semble résonner en italien, chacun entrant dans la peau du chef méditerranéen invité.

Interrogé sur sa cuisine, Alberto Bradi est intarissable lorsqu’il s’agit de partager sa passion, ses voyages, son histoire culinaire et son savoir-faire. N’omettant jamais de remercier les deux femmes qui ont compté et contribué à son succès.
Sa maman qui lui a transmis les souvenirs gustatifs d’enfances, éveillé son palais aux bons produits, avec pour legs quelques recettes familiales. " Je me rends compte aujourd’hui que ma maman avait un talent fou pour la cuisine simple, légère et goûteuse. Et c’est elle qui a guidé ma mémoire sélective pour réaliser la cuisine de mes souvenirs."

Alberto Bradi fait chanter l’Italie à Côté Cour
Et Arielle Bradi son épouse, toujours à ses côtés qui a "supporté mes changements professionnels" lance-t-il avec le sourire. " Elle est aussi du métier. Elle a fait son apprentissage au Parc à Obernai chez Marc Wucher et c’est grâce à cette rencontre que je suis resté en Alsace, alors que j’étais sur le départ pour l'Australie. J’ai beaucoup voyagé. J’ai quitté la Sardaigne natale à 16 ans pour travailler en Allemagne, en Suisse, en Afrique, en exerçant toujours des métiers de services."

En 1981, Arielle et Alberto Bradi reprenaient la gérance du restaurant La cave à Colmar, rue des marchands, où Alberto Bradi est devenu cuisinier à 30 ans. "Je n’ai pas trouvé le cuisinier qui réalise la cuisine que je voulais. Alors, je suis passé derrière le piano, plutôt avec facilité, parce que cela me passionnait."

Alberto Bradi fait chanter l’Italie à Côté Cour
Second changement de cap, le 5 mai 1985, avec l’ouverture du restaurant Da Alberto, son joli jardin d’été et ses 30 couverts. Cinq ans plus tard (en 1990) c’est la consécration du guide rouge qui le récompense d’une étoile Michelin, devenant ainsi le premier restaurant italien étoilé en province. La même année, il est intronisé membre du club Prosper Montagné; "et cela nous a ouvert beaucoup de portes."

L’aventure se poursuit avec la création de la boutique-traiteur Enopasta Bradi, rue étroite en 1995. Deux ans plus tard, il revendait le restaurant étoilé Da Alberto pour se consacrer à sa boutique fine, l’antre des bons produits de l’Italie.
"Cela fait 15 ans que je fais mes achats directement en Italie et que j’ai construit des relations de confiance avec de très bons producteurs."

Le ravioli ricotta et épinards au basilic, sauce tomate légère
Le ravioli ricotta et épinards au basilic, sauce tomate légère
Aujourd’hui, Alberto Bradi s’épanouit dans une troisième profession concomitante des deux premières. Il organise avec des amis cuisiniers de nombreux événementiels, soirées ou semaines italiennes, revenant de Port Lesney et se préparant pour la grande soirée du 31 mai chez Julien à Fouday. "C’est toujours l’occasion de partager avec des collègues des idées de cuisine et de se faire plaisir."

Mais le voilà qui s’affaire activement derrière les fourneaux, après avoir indiqué les fiches techniques des plats du festival à la brigade de Thony Billon, il dresse un exemple de chaque assiette, puis disparaît, saluer les premiers clients arrivés. À l’aise dans les deux versants de ce métier.

Le jarret de veau rôti façon ALBERTO
Le jarret de veau rôti façon ALBERTO
Et en salle, il retrouve de nombreux chefs amis et sommeliers, venus déguster les accords mets et vins de l’ancien chef étoilé colmarien. On retrouve des classiques de la cuisine italienne; des pâtes fines aux fruits de mer, des ravioles farcies à la ricotta, avec un basilic bien épais et une sauce tomate légère et surtout le jarret de veau à sa façon, spaghetti vongole, risotto et tiramisu,

Et pour ceux qui souhaitent poursuivre le voyage en Italie, rien de plus facile que de se rendre chez Enopasta, chercher quelques produits ensoleillés et les conseils avisés d'Alberto Bradi pour réussir de savoureuses recettes de son pays.


Par Sandrine Kauffer
Crédit photos ©JulienBinz



Voir l'album photos du festival d'Alberto Bradi

Le tiramisu aux framboises
Le tiramisu aux framboises
Côté Cour/ Coté Four
Place de la Cathédrale
68000 COLMAR
03 89 21 19 18
www.oliviernasti.com


Enopasta Bradi
8 rue étroite, 68000 colmar
03 89 29 68 44
www.alberto-bradi.com


Consulter la carte des mets et des vins



RELIRE

Emile Jung ouvre le bal des festivals gastronomiques à Coté Cour


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 70



VIDEO LES 10 ANS

ABONNEZ-VOUS

Newsletter

Recherche

Facebook
Communiquer sur les Nouvelles Gastronomiques

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires